Subaru prépare une offensive sur le front des véhicules à propulsion électrique. D’après un article publié par le média d’affaires Bloomberg plus tôt cette semaine, ce constructeur japonais mettra un modèle hybride rechargeable en production dès 2018, alors qu’un modèle électrique fera ses débuts en 2021.

Voilà ce qu’a appris le chef de la direction de Subaru, Yasuyuki Yoshinaga, au journaliste de Bloomberg.

Il a également affirmé que, contrairement à d’autres constructeurs qui ont développé des marques ou des gammes de véhicules dédiées à la propulsion électrique (par exemple, Mercedes-Benz qui a créé la marque EQ et Hyundai qui a développé une gamme de véhicules hybrides et électriques baptisés Ioniq), Subaru aurait plutôt choisi d’électrifier des modèles déjà existants.

En prenant l’exemple du marché chinois, M. Yishinaga a d’ailleurs évoqué le fait que la Subaru Crosstrek pourrait être le véhicule qui recevrait une motorisation électrique. Il y a environ six mois, des rumeurs laissent entendre que ce genre de technologie servirait à un utilitaire.

Rappelons qu’en mars 2016, Subaru a présenté une nouvelle architecture pour les plateformes de ses véhicules. Baptisée Subaru Global Platform, elle est destinée à l’ensemble de sa gamme et elle a été conçue pour accommoder des moteurs thermiques, des motorisations hybrides et des moteurs électriques.

Cette architecture sert d’ailleurs déjà à la nouvelle génération de voitures compactes Impreza 2017 et elle servira à la nouvelle Crosstrek 2018, qui sera bientôt en vente. Incidemment, elle servira également au nouvel utilitaire à sept places Ascent.

Les dirigeants de Subaru auraient choisi d’investir dans les technologies d’électrification, plutôt que le développement de véhicules autonomes et les technologies de connectivité, estimant que cela leur éviterait de devoir s’associer à un partenaire pour accéder à de nouveaux créneaux de marché qui se développent actuellement.

Pour ce faire, le constructeur va investir 1,2 milliard de dollars dans la recherche et le développement de ces technologies d’ici mars 2018, soit le double des investissements réalisés durant l’année fiscale qui a pris fin en mars 2014.

Les efforts d’électrification des véhicules de Subaru remonte aux débuts des années 60. En 1963, le constructeur avait présenté une Subaru 1000 familiale à moteur électrique appelée X-1. C’était là le premier d’une série de prototype et autres véhicules-concepts que Subaru a présenté au fil des décennies dans les grands salons.

Depuis le début des années 2000, ses efforts ont été plus soutenus avec le développement de petites voitures citadines électriques et hybrides rechargeables : la Subaru R1e, qui a été présentée en 2007, et la Stella EV, que Subaru a fabriqué en petite série pour les parcs automobiles japonais de 2010 à 2012.

Subaru a également vendu brièvement une variante à groupe motopropulseur hybride des Crosstrek millésimées 2015 à 2017 (durant la période où ce modèle était surnommée XV Crosstrek en Amérique du Nord).