Conséquemment, on voit l’offre se transformer avec la prolifération des VUS, et se démocratiser, aussi. Minoritaires il y a à peine 15 ans, les produits offrant la motricité aux quatre roues sont désormais majoritaires sur la route, ce qui relègue au second plan ceux qui ne le sont pas, à l’exception bien sûr de certaines voitures sport.

Dans la catégorie des berlines, qu’elles soient de taille compacte, intermédiaire ou pleine grandeur, l’offre est variée et les propositions à quatre roues motrices se font de plus en plus nombreuses. Bientôt, on pourrait ajouter à la liste deux des produits que propose Mazda.

C’est du moins ce qu’on peut déduire de l’entrevue donnée au site Internet australien CarAdvice par Masahiro Moto qui est à la tête de la division nord-américaine de Mazda.

Ce dernier explique que dans l’est des États-Unis, 80 % à 90 % des berlines de luxe vendues le sont avec la traction aux quatre roues. Or, en raffinant dernièrement sa Mazda6 avec plusieurs caractéristiques haut de gamme, c’est exactement la direction que veut prendre le constructeur japonais avec ce modèle.

Cependant, la configuration actuelle de la berline intermédiaire l’empêche de recevoir un rouage intégral. «Faire passer la traction de deux à quatre roues n’est pas aussi simple que l’on pourrait le penser pour la Mazda6, explique Masahiro Moto. Je crois qu’il est impossible de jumeler le moteur quatre cylindres de 2,5 litres à ce type de rouage et c’est pourquoi ce n’est pas offert sur cette voiture.»

Du même élan, Masahiro Moto a confirmé que la Mazda3 profiterait grandement de ce type de configuration, mais que le modèle était aux prises avec le même problème. À preuve, on retrouve une variante à quatre roues motrices de la Mazda3 au Japon (Axela), car elle utilise un plus petit moteur.

Ce qui ressort clairement des propos du #1 de Mazda en Amérique du Nord, c’est que l’entreprise nippone est très ouverte à offrir la motricité aux quatre roues sur les berlines Mazda3 et Mazda6 qu’elle propose.

Ce qui est aussi clair, c’est que ça ne peut être fait sur les modèles d’actuelles générations, en raison de leur configuration. Il nous faudra donc attendre, mais nous devrions être fixés rapidement : la Mazda3 de prochaine génération est attendue l’an prochain.

Si cela se concrétise, ça pourrait ajouter beaucoup de piquant à l’intérieur d’une catégorie – les berlines – en perte de vitesse dans l’industrie.

Dans notre galerie-photos: la Mazda Vision Coupe Concept, un modèle qui laisse entrevoir les bases possibles d’une prochaine Mazda6.