Le phénomène n’est pas nouveau et pourtant, c’est à cause de ce petit utilitaire Infiniti – le QX30 pour ne pas le nommer – que je m’insurge contre la visibilité arrière médiocre de bon nombre de véhicules modernes.

Cet aspect peut paraître anodin pour plusieurs automobilistes, surtout avec l’efficacité des caméras de recul de nos jours, mais il est encore primordial d’avoir une petite idée de ce qui se passe derrière lorsqu’on prend le volant.

Une manœuvre de dépassement sur l’autoroute, un virage à partir d’un feu rouge, un stationnement en parallèle ou une simple estimation de la distance entre votre véhicule et celui qui vous suit, voilà toutes des situations où la vision arrière et latérale est essentielle. Il en va de la sécurité de tous.

À ce chapitre, l’Infiniti QX30 ne fait guère mieux que son cousin allemand, le Mercedes-Benz GLA. Au fait, saviez-vous que le modèle nippon n’était en fait qu’un GLA maquillé? Les ingénieurs d’Infiniti ont tout de même apporté leur grain de sel à cet autre multisegment de poche, mais la très grande majorité des composantes de ce QX30 provient du catalogue de la marque à l’étoile d’argent.

L’Infiniti QX30 2017 arrive au bon moment sur notre marché, ces petits utilitaires de poche étant sur toutes les lèvres depuis un certain temps. La recette est la même que pour tous ces petits VUS urbains : reprendre une plateforme de voiture compacte ou sous-compacte et lui donner une allure un brin plus robuste.

Le problème, c’est que le design est devenu un élément incontournable pour vendre un véhicule de nos jours et pour séduire une majorité de consommateurs, les concepteurs doivent se lever de bonne heure! Le p’tit nouveau de la marque Infiniti est loin d’être le seul coupable au sein de l’industrie, plusieurs modèles offrant une visibilité arrière atroce.

C’est dommage, car au-delà de cet accroc, l’Infiniti QX30 représente une agréable surprise à conduire au quotidien. La mécanique 4-cylindres turbo est bien adaptée au châssis, la transmission à double embrayage performe comme il se doit, tandis que le véhicule informe assez bien le conducteur sur ce qui se trouve sous la caisse. Autrement dit, le QX30 est assez sportif pour accrocher un sourire au visage de son conducteur. Qui plus est, la qualité d’exécution est au rendez-vous, tout comme l’insonorisation à vitesse d’autoroute.

Est-ce que la mécanique allemande sera aussi fiable que les 6-cylindres du constructeur japonais? La question mérite certainement d’être posée, compte tenu des quelques troubles rencontrés chez Mercedes-Benz avec ce bloc.

Bref, voilà un véhicule original par son design et plaisant tous les jours, mais avec ce problème de vision arrière, il est permis de regarder ailleurs… probablement dans un autre segment, puisque la plupart de ces petits multisegments ont ce défaut à la sortie de l’usine.