Si un trophée devait être attribué à la voiture la plus étrange du Salon de l’auto de Genève, il irait assurément à la Sin S1 présentée en première mondiale. Grâce à sa conception modulaire, elle pourra être construite sur mesure à prix abordable et modifiée à volonté par son propriétaire.

Mise au point par la société bulgare Sin Cars, cette biplace est conçue pour être fabriquée selon les besoins, les aspirations et les goûts de son acheteur. Offerte à partir de 49 900 $ US, son constructeur établi en Bulgarie la qualifie d’ailleurs de voiture modulaire abordable.

Cette voiture à châssis tubulaire pourra recevoir une variété d’aménagements intérieurs et différents groupes motopropulseurs. De plus, sa carrosserie l’habillera plus ou moins. Il sera donc possible de commander une Sin S1 à l’allure de roadster dénudé, de cabriolet plus classique ou même de coupé.

HeapMedia483175

Au fil du temps, son propriétaire pourrait même ajouter ou enlever des éléments de sa carrosserie en matière synthétique, voire changer le groupe motopropulseur.

Justement, de ce côté, Sin Cars proposera un moteur électrique de 200 kW (268 chevaux) alimenté, au choix, par une batterie de 24 ou 48 kWh permettant de parcourir respectivement jusqu’à 200 ou 400 km.

Un groupe motopropulseur hybride rechargeable utilisant un moteur électrique de 89 kW (120 chevaux) et donnant une autonomie de 200 km figurera également au catalogue, tout comme deux moteurs thermiques plus traditionnels: un EcoBoost de 2,3 litres produisant 310 chevaux et un moteur atmosphérique de 3,5 litres et 365 chevaux. Le premier permettra à la S1 d’abattre les 100 km en 2,8 secondes et le second en 2,5 secondes.

Sin Cars n’a pas précisé dans quelle mesure il sera facile d’ajouter, de retirer ou de changer des éléments de la S1. On ignore aussi à partir de quand elle sera en vente. On sait toutefois que le designer de la carrosserie ne remportera sûrement pas le prix du modèle le plus élégant du salon.

Comme son nom l’évoque, cette Sin est un… péché !