La Volvo P1800 de Simon Templar alias Le Saint a ressuscité. Depuis un an, ce coupé blanc fait la tournée des grandes expositions de voitures de collection en Angleterre. On la verra d’ailleurs au Classic Motor Show de Manchester, les 21 et 22 septembre.

Cette voiture immatriculée 71 DXC a une histoire étonnante. En 1991, Kevin Price, un Britannique passionné par la marque suédoise la découvre au fond d’une grange au Pays de Galles.

Une grande partie de la carrosserie est pourrie, alors que le moteur repose sur la banquette arrière en pièces détachées corrodées. Cette voiture semble destinée au ferrailleur.

En 1997, M. Price établit qu’il s’agit bel et bien de l’une des vedettes à quatre roues de la série télévisée des années 60 « The Saint », mettant en vedette Roger Moore dans le rôle titre. Aussitôt, il la récupère afin de la restaurer, compte tenu de sa valeur historique.

En effet, la Volvo P1800 71 DXC est la première des quatre voitures fournies par Volvo pour le tournage de cette série, qui fait aujourd’hui l’objet d’un véritable culte.

Il faudra dix ans au fondateur du Volvo Enthusiast’s Club pour réaliser un montage financier permettant d’amorcer cette restauration titanesque, la voiture devant être entièrement reconstruite.

En novembre 2012, la P1800 71 DXC paraît toute neuve lorsqu’elle est présentée aux visiteurs du Classic Motor Show de Manchester, une importante foire consacrée à l’automobile de collection qui attire plus de 50 000 visiteurs de partout en Europe. Depuis, cette Volvo fait la tournée des grandes expositions pour le plus grand plaisir des passionnés.

Volvo a fourni la P1800 71 DXC aux producteurs de la série The Saint en 1962, après que ces derniers aient essuyé un refus de la part de Jaguar à qui ils avaient demandé une berline Mark X. À l’époque, la P1800 était assemblée chez le fabricant britannique Jensen pour Volvo.

À la fin de 1963, Volvo fournit une seconde voiture, qui est immatriculée 77 GYL. Renommée simplement Volvo 1800S, elle provient cette fois de l’usine suédoise. Volvo avait cessé de sous-contracter l’assemblage à Jensen, qui ne faisait pas un travail assez soigné.

En 1966, puisque la 1800S a subi des modifications esthétiques, deux nouvelles voitures remplaceront la 77 GYL. On les reconnaît à leurs immatriculations : NUV 647E et NUV 648E, cette dernière étant parfois remplacée par la plaque ST 1.