Deux exemplaires de présérie de la Lamborghini Aventador S 2018, la plus récente addition à cette gamme de bolides, ont sillonné l’Amérique du Nord au cours des dernières semaines. L’une d’entre elles couvrait l’est du continent et l’autre l’ouest dans une tournée invitant les clients de la marque à afficher fièrement leur… ego !

L’invitation que le constructeur leur fait parvenir semblait sans équivoque : Dare Your Ego — assumez votre ego, si vous préférez. Un message que certains ont peut-être associé au prix pharaonique de ce bolide : 463 775 $ avant taxes et accessoires optionnels, nous apprend la directrice des Relations publiques d’Automobili Lamborghini America, Jiannina Castro.

En réalité, le concept d’ego utilisé pour cette promotion n’avait pas grand-chose à voir avec un éventuel excès d’amour-propre. Il pointait plutôt dans la direction d’un nouvel équipement de l’Aventador S : son système de gestion de la motorisation qui offre quatre modes de conduite, dont le mode… Ego ! Vous avez bien lu.

En marge des modes Strada (route en italien), Sport et Corsa (course), dont les usages paraissent évidents, le mode Ego permet tout simplement au conducteur de personnaliser les paramètres du système selon ses habitudes ou ses aspirations du moment.

Ce nouveau dispositif, générateur d’amour-propre motorisé diront certains, a également inspiré une publicité aussi amusante que tonitruante :

Selon Bernard Durand, conseiller aux Ventes de longue date chez Lamborghini Montréal, ce concept publicitaire empreint d’humour s’accorderait parfaitement à la mentalité de sa clientèle. « Après tout, les acheteurs de Lamborghini sont beaucoup plus jeunes que ceux de Ferrari. Leur âge moyen est 38 ans », nous apprend M. Durand. L’âge moyen des acheteurs de Ferrari serait 47 ans, selon diverses sources informées.

La tournée nord-américaine organisée par Lamborghini pour cette nouveauté ciblait donc avant tout la clientèle de la marque. « Avec seulement une voiture pour l’ensemble de l’est de l’Amérique du Nord, il nous était impossible de l’accaparer pour toute la période du Salon de l’auto de Montréal », explique M. Durand. « En fait, nous n’avons pu l’avoir à notre concession qu’une seule et brève journée, et encore c’était deux jours après la fermeture du Salon. Au moins, nous pouvons nous venter d’avoir présenté l’Aventador S en première canadienne ! »

Après Montréal, l’Aventador S couleur Giallo Evros, la teinte jaune de série, a été exposée aussi brièvement aux concessions de Toronto, Calgary, puis Vancouver, avant de quitter le Canada.

Ces présentations fugaces ont tout de même permis à un petit nombre d’initiés de constater que l’Aventador a évolué. Car la carrosserie de la S bénéficie d’un léger remodelage esthétique, plus évident au niveau de sa partie avant, servant à améliorer ses qualités aérodynamiques.

Elle dispose aussi d’un nouveau système actif de direction doublé d’un système de direction arrière, alors que sa suspension active a été améliorée. Deux caractéristiques qui devraient , entre autres, permettre au conducteur d’exploiter mieux encore la fougue du V12 de 6,5 L, qui livre 740 ch. Le constructeur parle d’un gain de 40 ch, ce qui est vrai lorsqu’on compare la S à l’Aventador LP 700-4 lancée à Genève, en mars 2011.

C’était le premier modèle de la marque à porter le nom du célèbre taureau Aventador, auquel on avait attribué le « Trofeo de la Peña La Madroñera » pour avoir fait preuve d’un courage hors du commun lors d’une corrida dans l’arène de Saragosse en Espagne, en octobre 1993. Tradition oblige.

HeapMedia424227

Grâce à ce V12, l’Aventador S pourra abattre les 100 km/h en moins de 3 secs — 2,9 plus précisément — et d’atteindre une vitesse de pointe de 350 km/h.

Il est intéressant de noter que ce nouveau modèle délaisse l’appellation alphanumérique adoptée par Lamborghini au tournant du 21e siècle; un code qui décrivait l’emplacement du moteur, sa puissance et le type de rouage d’entraînement.

Ce type d’appellation a servi à la dernière version de l’Aventador, la LP 750-4 lancée en 2015. Ainsi, ces lettres et ces chiffres désignaient la position du moteur (Longitudinale Posteriore ou longitudinale arrière), sa puissance (750 ch) et ses quatre roues motrices.

Les livraisons de l’Aventador S 2018 débuteront cet été, nous apprend M. Durand qui a précisé, sourire aux lèvres, que la moitié du lot de huit voitures alloué à sa concession avait déjà trouvé preneurs. Des automobilistes ayant un gros ego ? Qui sait…