C’est à Boston, au Massachusetts, que la plus récente voiture de rêve arborant l’écusson du taureau furieux a fait ses débuts cette semaine. Baptisée Terzo Millennio (troisième millénaire en italien), cette Lamborghini, qui semble destinée à un futur proche, a été développée en collaboration avec les laboratoires de recherches du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Ce bolide, qui aurait une carrosserie autoréparable servant aussi au stockage de l’énergie, laisse présager un remplacement prochain des puissants V10 et V12 à essence de la marque par des propulseurs électriques.

Selon le professeur Anastasios John Hart du laboratoire de mécanosynthèse du MIT, la fibre de carbone servant à fabriquer le châssis monocoque et la carrosserie de cette voiture pourrait servir d’accumulateur pour l’électricité utilisée afin d’alimenter les moteurs.

En outre, les chercheurs de ce laboratoire estiment être en mesure de réaliser une fibre de carbone dotée de microcanaux remplis de produits chimiques, capables de sceller de petites fissures pour éviter qu’elles ne s’étendent et détériorent la voiture.

HeapMedia443303

Par ailleurs, après avoir flirté avec l’hybridation du moteur pour sa voiture-concept Asterion LPI 910-4 dévoilée au Mondial de l’auto de Paris, en septembre 2014, Lamborghini mise cette fois sur une électrification totale d’un genre nouveau.

Le laboratoire de recherche Dincǎ du département de chimie du MIT, dirigé par le professeur Mircea Dincǎ, veut remplacer les désormais traditionnelles batteries au lithium-ion par des supercondensateurs développés pour «éliminer les lacunes de la technologie courante et égaler le niveau de densité énergétique des batteries, tout en maintenant le niveau de puissance actuel», explique le jeune chercheur roumain.

Ces supercondensateurs alimenteraient quatre moteurs produisant un couple élevé logés dans les roues, donnant du coup à la Lamborghini Terzo Millennio quatre roues motrices.

En déplaçant ainsi les moteurs au niveau des roues, les designers et aérodynamiciens de la marque en tireraient une très grande liberté d’action.

Au moment de dévoiler la maquette grandeur nature de la Terzo Millennio à Boston, le constructeur italien de Sant’Agata Bolognese a annoncé que ces technologies novatrices seront mises à l’essai dès l’année prochaine par Lamborghini et le MIT.

HeapMedia443315