La première camionnette à moteur électrique d’Amérique du Nord pourrait provenir du Canada et devancer celle que promet Tesla. Voilà ce que suggère la société Havelaar Canada, qui a dévoilé la Bison E-Pickup cette semaine à l’EV/VÉ 2017, une conférence sur les véhicules électrique doublée d’un salon commercial présentée à Markham, dans le Grand Toronto.

Cette filiale du Groupe Havelaar (une multinationale qui serait également présente aux Pays-Bas et en Chine, mais sur laquelle on ne sait rien) a développé ce prototype d’une camionnette de taille moyenne à propulsion électrique en collaboration avec la faculté des sciences appliquées et d’ingénierie de l’Université de Toronto.

Construite sur un châssis à longerons en acier renforcé de fibre de carbone, cette camionnette a un habitacle biplace, une carrosserie à porte-à-faux avant et arrière très courts, et une caisse d’une capacité de 46 pi cu.

Ses quatre roues motrices sont entraînées par deux moteurs électriques : un monté à l’avant et l’autre à l’arrière.

Faute de révéler des détails sur ces moteurs et la batterie, le constructeur affirme néanmoins que la Bison aurait une autonomie de 300 km.

Il prétend également que cette camionnette pourrait effectuer un départ arrêté sur une pente de 54 %, alors qu’elle pourrait gravir une pente de 21 % avec une caisse au maximum de sa capacité de charge.

Havelaar Canada a ouvert un carnet de commandes sur son site Internet (www.havelaarcanada.com), mais on ignore encore quel sera le prix de la Bison.

Dans une entrevue réalisée par la CBC lors du dévoilement, le président de Havelaar Canada, Tony Han, a affirmé que son entreprise prévoit produire une centaine de camionnettes en 2018 pour des parcs de véhicules dans le cadre d’un projet pilote. La production commerciale devrait commencer l’année suivante.