Si sa disparition n’a pas fait pleurer l’ensemble des consommateurs, elle a cependant laissé quelques passionnés de la bannière en deuil. Pour eux, le roi de la montagne, c’était le Hummer. Et on ne fait pas ici référence aux produits qui ont suivi sur le marché, les H2 et H3, mais bien du monstre hors route qui s’est d’abord fait un nom sur les champs de bataille il y a près de 40 ans déjà.

En fait, l’aura qui entoure ce véhicule est tellement forte qu’en Chine, là où la commercialisation de clones est monnaie courante, les amateurs peuvent se procurer une copie du Hummer H1, un produit nommé EQ2050. Ce dernier est commercialisé par la firme Dongfeng.

Et bien d’ici peu, ils n’auront plus à se contenter d’une copie. Le Hummer original s’apprêterait à faire un retour sur le marché Chinois et derrière ce projet se trouve un des anciens grands noms de la General Motors, Bob Lutz.

Pour vous résumer ça simplement, il faut comprendre que la firme qui produisait le HMMWV (le H1), AM General, propose depuis un peu plus de quatre ans un kit-car nommé Humvee C-Series. Il peut être obtenu en échange de quelque 60 000 $ US. Il est livré sans mécanique.

Une autre compagnie, VLF Automotive, dont Bob Lutz est l’un des directeurs, assemblerait les carrosseries livrées par AM General et leur installerait un moteur provenant du catalogue de GM, notamment un V8 Diesel ou un autre V8 à essence.

Une fois assemblées, ces éditions seraient vendues quelque 150 000 $ US sur le marché chinois.

Considérant l’expansion que connaît alors l’industrie automobile là-bas, le geste n’est pas fou, financièrement parlant.

Pour la santé de la planète, on repassera.

Pour l’instant, la compagnie n’a aucune intention de proposer une version pour l’Amérique du Nord.

Attendrons de voir qu’elle sera l’intérêt généré par cette offre avant de prononcer le mot jamais.