En effet, selon une analyse du groupe Bloomberg, le prix moyen des véhicules électriques pourrait bien devenir inférieur à celui des produits à essence dans un avenir rapproché. En fait, l’étude parle de 2025.

Et qu’elle sera la force derrière ce revirement de situation? Le prix des piles.

En ce moment, il est estimé qu’environ la moitié des coûts de fabrication d’un véhicule électrique est attribuable au prix des piles. Les experts croient que d’ici 2030, le coût moyen de ces dernières chutera d’environ 77 %.

L’une des raisons qui expliquent cette future baisse de prix a trait au nombre de piles qui seront produites. On prévoit en effet une explosion de ce côté et cette simple réalité provoquera une chute des prix. Ajoutez à cela les progrès qui seront enregistrés au niveau de la technologie et vous avez là l’essentiel des éléments de réponse.

Simplement chez Volkswagen, la compagnie prévoit que d’ici 2025, son portfolio comprendra une trentaine de véhicules électriques. Des firmes comme Volvo et Mercedes-Benz se sont déjà fixé des objectifs agressifs pour 2020. Chez GM, pariez que la technologie derrière la Bolt fera des petits. La tendance sera observable partout.

HeapMedia435973

L’an dernier, les recherches de la firme Bloomberg nous apprenaient que dès 2023, la demande en pétrole pourrait avoir chuté de deux millions de barils par jour. Cela serait suffisant pour causer une crise, ce qui aurait pour effet de faire augmenter de façon substantielle les ventes de véhicules électriques.

Ce qui est clair, c’est que les 10 ou 15 prochaines années vont voir une transformation majeure s’opérer au niveau de l’offre dans le domaine automobile.

Nous serons les témoins et les acteurs de cette dernière.