En présentant les voitures-concepts MX-5 Speedster Evolution et MX-5 RF Kuro au SEMA Show 2016 à Las Vegas, cette semaine, le constructeur japonais Mazda étale le potentiel qu’offre son nouveau roadster biplace en matière de personnalisation.

Avec la MX-5 Speedster Evolution, Mazda accentue l’optimisation de masse amorcée l’an dernier avec un concept baptisé simplement Speedster dévoilé au même endroit.

Les concepteurs de l’Evolution ont réussi à retrancher 45 kg de plus pour un total de 159 kg, ce qui donne à ce nouveau prototype un poids d’à peine 898 kg. Est-ce pour évoquer ce poids plume qu’on a baptisé la peinture quasi incolore de sa carrosserie Blanc éther ?

Pour évoquer le passé sportif glorieux de la marque, l’Evolution a été dotée de la suspension ajustable des MX-5 Global Cup, alors que ses roues Ray 57 ont été chaussées de pneus de course rainurés BFGoodrich g-Force Rival R1 (225/45R17). Il s’agit des pneus qui servent aux voitures du championnat étatsunien de la Coupe Battery Tender Mazda Global MX-5 commanditée par — vous l’aurez deviné — BFGoodrich.

Il faut rappeler que le thème du speedster — un cabriolet dénudé et souvent sans pare-brise — est récurrent chez Mazda, qui en a réalisé plusieurs au fil des ans sur la base de la MX-5 et de la Miata, comme en témoignent les photos d’archives qui illustrent cette nouvelle (comme le prototype Speedster de 1991 qu’on voit ci-dessous).

HeapMedia408300

La MX-5 RF Kuro, par ailleurs, adopte un style moins radical, bien qu’elle ait une peinture aussi originale : un noir métallique satiné semi-mat, d’où le nom Kuro qui signifie noir en japonais.

Ses roues de course Rays en alliage proviennent d’une MX-5 Global Cup, mais on les a harmonisent à l’ensemble en leur donnant une teinte noire semi-mate.

La Kuro dispose d’un échappement central OpenFlash Performance qui réduit la masse d’un demi-kilo, en plus de procurer un gain de puissance d’environ 6 à 7 ch.

À cela s’ajoutent des étriers de freins à doubles pistons de Brembo et la suspension ajustable d’une MX-5 Global Cup de course, un détail technique qui passerait sûrement inaperçu jusqu’au moment de prendre le volant de cet élégant « CC » (coupé-cabriolet).

HeapMedia408305