Pour le constructeur, on dit qu’il s’agit d’une première incursion dans ce segment. Si on fouille la glorieuse histoire de la marque, on ne trouve pas de camionnettes en tant que telles. Cependant, on découvre qu’après la Deuxième Guerre mondiale, il était possible d’opter pour un modèle qui prenait le nom de 170 et dont l’arrière avait été transformé pour recevoir soit une plateforme, soit une boîte.

Cette nouvelle camionnette avancée par Mercedes-Benz est le résultat d’un partenariat avec Nissan, il faut le savoir. Ainsi, cette Classe X est en fait une version retravaillée du Nissan NP300 Navara, la version moderne du Nissan Frontier qui tarde à être renouvelé ici.

Au menu, les acheteurs des marchés réservés à ce véhicule auront le choix entre trois versions, soit Pure, Progressive et Power. La première se destine à ceux qui veulent se servir de leur outil pour le travail alors que la troisième s’adresse aux propriétaires qui utilisent leur camionnette comme un véhicule de tous les jours, avec tout le luxe que cela sous-entend lorsque le logo de Mercedes-Benz est greffé à l’avant. Quant à la version médiane, vous le devinez, elle propose un compromis entre les deux.

Des roues de 17, 18 et 19 pouces serviront à différencier les variantes, tout comme des approches différentes au niveau des faciès, notamment.

Mécaniquement, on retrouvera sous le capot une évolution du 4-cylindres turbodiesel de 2,3 litres de Nissan. Celui-ci pourra être alimenté d’un ou deux turbos, selon le désir de l’acheteur. Une version à moteur V6 Diesel figurera aussi au catalogue. Une boîte manuelle ainsi qu’une boîte automatique seront livrables, mais toutes les combinaisons ne seront pas possibles. Par exemple, avec le 4-cylindres, la boîte manuelle n’est possible qu’avec la version à un seul turbo.

La version à moteur V6 arrivera plus tard en 2018. Elle ne recevra que la boîte automatique à sept rapports et sera automatiquement livrée avec la traction intégrale 4MATiC. Cette dernière est proposée sur les versions à moteur 4-cylindres. Quant à la capacité de remorquage maximale, elle est évaluée à 3500 livres.

Stratégiquement, Mercedes-Benz mise beaucoup sur ce nouveau produit. Lors de la présentation du concept l’automne dernier, le grand patron de la marque, Dieter Zetsche, avant mentionné que les prévisions de ventes dans ce segment étaient de 2 800 000 unités annuellement à travers le monde en 2025. Il était clair que Mercedes-Benz ne voulait pas rater le bateau.

Les premières versions du Classe X vont se pointer dans les concessions européennes en novembre 2017. Suivront ensuite les marchés de l’Afrique du Sud, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande en 2018, puis du Brésil et de l’Argentine en 2019.

Quant à l’Amérique du Nord, vous pouvez être certains d’une chose ; si le modèle connaît beaucoup de succès ailleurs, on le verra un jour ici.