L’année 2017 en est une de célébrations pour Mitsubishi. Ce nouveau membre de la puissante Alliance Renault Nissan fête ses 100 années d’existence et pour le souligner Mitsubishi Motors North America (MMNA), filiale étatsunienne de la marque, s’associe au carrossier californien de renom West Coast Customs pour recréer la première automobile de la marque, le modèle A de 1917 aujourd’hui disparu, mais avec une petite différence. En effet, cette réplique aura un groupe motopropulseur hybride rechargeable et quatre roues motrices !

Présentée en 1917, la Mitsubishi modèle A a été la première automobile à arborer l’emblème aux trois losanges du conglomérat né une cinquantaine d’années plus tôt. Elle deviendra aussi son premier modèle de série; une série cependant très limitée puisque seulement 22 exemplaires seront produits en quatre ans et aucun n’a survécu.

« Nous sommes fiers de cette marque aujourd’hui centenaire et de son important patrimoine automobile », affirme Francine Harsini, directrice principale du Marketing chez MMNA dans un communiqué publié le 27 avril dernier. « La Mitsubishi modèle A est la voiture qui nous a ouvert la voie et nous sommes enthousiastes à l’idée de la recréer en collaboration avec West Coast Customs. »

Selon MMNA, la réplique grandeur nature ressemblera en tout point à un coupé de ville qu’on voit sur quelques rares photos d’archives, à l’exception de son châssis et de sa motorisation qui seront empruntés à un Outlander PHEV, la version hybride rechargeable de cet utilitaire.

Elle aura donc un moteur à 4 cylindres de 2,0 L jumelé à deux moteurs électriques alimentés par une batterie au lithium-ion de 12 kWh. Signe de son appartenance au 21e siècle, ce modèle A partagera aussi la transmission intégrale S-AWC (pour Super All- Wheel Control) de cet utilitaire.

Cette automobile sera construite aux ateliers de West Coast Customs à Burbank, en Californie, et le produit fini sera dévoilé cet été. Ce projet sera d’ailleurs présenté une première fois dans l’épisode de la série télévisée Inside West Coast Customs qui sera présenté le mardi 2 mai 2017 sur le réseau Velocity.

Le projet de construction du modèle A fut amorcé en 1917 par la division maritime de Mitsubishi. Cette voiture s’inspirait largement d’une Fiat A3-3 italienne, que ses créateurs avaient démontée pour mieux en comprendre la conception. Les 22 exemplaires de cette voiture, y compris les prototypes, furent construits dans des installations portuaires à Kobe.

Les rares photos montrant une de ces voitures qui ont survécu la présentent avec une carrosserie qui serait qualifiée de coupé de ville en Amérique du Nord (et de Brougham en Angleterre). La section close (arrière) de son habitacle pouvait accommoder jusqu’à cinq personnes, grâce à des strapontins. Deux autres personnes pouvaient prendre place à l’avant dont, naturellement, le chauffeur.

Cette Mitsubishi était animée par un 4-cylindres à soupapes en tête de 2,8 L produisant 35 ch. Il entraînait les roues arrière par le biais d’une boîte de vitesses automatique à 4 rapports.

En 1972, une réplique de format plus petit fut construite pour faire renaître une première fois cet ancêtre de la marque. Dotée d’un moteur de 977 cc produisant 55 ch, elle a été réalisée à l’aide de documents d’archives sur un châssis de Mitsubishi-Jeep J32, qui présente le désavantage d’être un peu plus court que le châssis original du modèle A.

Cette réplique a été présentée régulièrement dans les grands salons de l’auto internationaux.