Mitsubishi a levé le voile sur le Ground Tourer, un prototype également appelé GT-PHEV. Selon certaines sources indépendantes, il préfigure l’Outlander de prochaine génération attendu autour de 2019. Ce véhicule-concept sera la vedette du kiosque du constructeur japonais au Mondial de l’automobile, qui sera présenté à Paris du 29 septembre au 16 octobre.

Présenté comme un « VUS de future génération », le GT-PHEV a une transmission intégrale et il est animé par un groupe motopropulseur hybride rechargeable (plug-in hybrid electric vehicle ou PHEV) constitué d’une batterie à haute capacité, de trois moteurs électriques (un à l’avant et deux à l’arrière) et d’un moteur thermique servant à la motricité et à la production d’électricité.

Au moment d’écrire ces lignes, la capacité de la batterie, la cylindrée et la puissance du moteur restent inconnues. Le constructeur n’a pas précisé non plus si le moteur à essence est suralimenté.

En revanche, on sait que l’autonomie en mode électrique pur peut atteindre 120 km, alors que l’autonomie « hybride combinée » dépasse 1 200 km ! Voilà qui justifie l’appellation Ground Tourer, l’évocation d’une autonomie étendue donnant au conducteur l’habilité de se déplacer à travers de vastes étendues.

Ce concept dévoile également l’évolution de la signature esthétique de Mitsubishi avec, entre autres, une calandre inédite s’inspirant du concept de « bouclier dynamique ». Ce design se distingue par ses volumes massifs et de grosses moulures formant un X isolant dans ses extrémités des blocs optiques des formes modernes et variées.

Le profil de ce véhicule tranche également avec la silhouette actuelle des utilitaires de Mitsubishi. Il a des flancs très sculptés, des portes arrière ouvrant à contresens laissant place à un vitrage sans brisure, et un pavillon aussi linéaire que la ceinture de caisse.

Sans fournir d’illustration du tableau de bord, le constructeur précise que sa forme horizontale donne une impression d’espace et sert de repère au conducteur pour l’assiette de son véhicule en conduite tout-terrain. Il précise aussi qu’avec une console centrale haute, l’habitacle prend une allure de cockpit d’avion enveloppant les occupants des places avant.

Mitsubishi précise également que l’intérieur est habillé d’un cuir bourgogne coordonné à la couleur du pavillon, une initiative qui tranche avec les intérieurs mornes souvent noirs mur à mur de ses modèles de série actuels.

Le GT-PHEV dispose également de technologies de connectivité avancées, dont un système qui renvoie au véhicule des informations de réseaux d’information décrivant l’état de la route, les conditions climatiques et la densité du trafic. En les combinant aux données relevées par une batterie de capteurs embarqués et de caméras, ces informations doivent servir à optimiser en temps réel la consommation d’énergie, l’électricité autant que l’essence, mais aussi la motricité transmise aux roues.

À Paris, Mitsubishi montrera également l’eX Concept, un prototype dévoilé au Salon de Tokyo, en 2015. Il préfigure vraisemblablement l’éventuel remplaçant de l’utilitaire compact RVR.