Le luxe automobile rime souvent avec boiseries, fibre de carbone et, bien entendu, cuir. Malheureusement pour ce dernier, ce matériel qui recouvre la plupart des sièges des modèles de prestige de la planète se fait au détriment de la race bovine, une méthode contestée par les groupes de protection pour les animaux, notamment.

Cette situation ne risque pas de changer de manière drastique à court terme, mais il est permis d’espérer de nouvelles solutions plus écologiques. C’est ce que croit le constructeur Range Rover qui a déclaré récemment au site web australien Drive qu’il prédisait un changement de mentalité auprès du public qui devenait de plus en plus sensible aux matériaux utilisés pour habiller l’habitacle de leur véhicule.

D’ailleurs, le lancement du tout nouveau Land Rover Range Rover Velar amène sur le marché une nouvelle option pour séduire les consommateurs qui ne voudraient pas du cuir comme matériel principal à l’intérieur de leur tout nouveau Velar.

Préparé par l’entreprise danoise Kvdrat, le lainage issu de Nouvelle-Zélande et d’Australie recouvre la sellerie et quelques panneaux de portières du véhicule, tandis qu’un cuir synthétique appelé Luxtec se retrouve sur le dessus des portières et sur la planche de bord. Même le faux suède est un produit provenant du recyclage de bouteilles de plastique.

C’est le responsable du design de la marque, Gerry McGovern, qui affirme que les mentalités changent petit à petit. « Personnellement, je serais très heureux de m’éloigner de l’industrie du cuir. Je n’aime pas qu’on doive abattre toutes ces vaches pour arriver à produire le cuir », a-t-il ajouté.

Ce nouveau matériel est plus dispendieux que le cuir dans le catalogue d’options du nouveau VUS, ce qui pourrait refroidir certains consommateurs. Toutefois, il n’est pas dit que cette option pourrait devenir très populaire, ne serait-ce que pour afficher son petit côté « soucieux de l’environnement ». D’ailleurs, cette expérience pourrait bien s’étendre à d’autres modèles au sein de la gamme Jaguar Land Rover.

Mentionnons également que Tesla a déjà indiqué son intention de ne plus utiliser de cuir à bord de ses véhicules, tandis que la petite i3 de BMW peut être habillée d’une sellerie issue du recyclage. Quant à Bentley, le constructeur a déjà indiqué qu’il travaillait sur des alternatives plus propres pour ses modèles à venir. Bref, ce mouvement pourrait faire des petits et sauver quelques vaches d’ici peu. Le public devra suivre par contre…