Lors d’un prochain séjour à Paris, vous vous déplacerez peut-être à bord d’un taxi sans chauffeur : l’Autonom Cab de Navya. Ce véhicule électrique autonome a été dévoilé à la presse plus tôt ce mois-ci dans la Ville Lumière.

Qualifié de robot taxi, ce véhicule peut accueillir 1 à 6 passagers et servir à des services de transport partagé ou privatisé. Il entre actuellement dans une phase expérimentale où il sera mis à l’essai dans les rues de la capitale française.

« Depuis sa création, Navya anticipe la révolution du marché de la mobilité. Aujourd’hui, force est de constater que le statut de l’automobile individuelle a changé, surtout auprès des jeunes générations », explique le président de Navya, Christophe Sapet.

« Les jeunes sont de moins en moins nombreux à avoir leur permis de conduire et de moins en moins attachés à posséder leur propre voiture. Ces derniers sont à la recherche de solutions de mobilité adaptées et opérationnelles 24/24, 7/7, garantissant une liberté d’usage, un certain bien-être, et ce à un coût d’utilisation réduit. »

Dans cette optique, Navya a d’ailleurs développé Navya App, une application mobile dédiée permettant à l’utilisateur de commander, d’un simple clic, l’Autonom Cab, de gérer l’ouverture de sa porte coulissante et sa fermeture pour mettre le véhicule en marche.

À bord, cette application permet de diffuser par les haut-parleurs la musique d’une liste d’écoute personnelle, d’obtenir des informations touristiques ou même de régler une commande de billets pour un spectacle !

Bientôt, cette application permettra de programmer l’horaire d’arrivée de l’Autonom Cab en fonction des informations inscrites à l’agenda électronique de l’usager. Ainsi, le taxi robotisé pourra même anticiper les embouteillages pour aider le voyageur à suivre son horaire.

L’Autonom Cab est muni d’un ensemble de capteurs très complet réunissant 10 capteurs lidars, 6 caméras, 4 radars, 2 antennes GNSS et 1 centrale inertielle. Ces capteurs procurent une triple redondance sur l’ensemble des fonctions, garantissant fiabilité et sécurité, affirme le constructeur.

Une vitesse moyenne de 50 km/h permet à ce taxi autonome de s’intégrer naturellement au flux de la circulation, bien qu’il ait une vitesse de pointe de 90 km/h.

Offert à partir de 250 000 € (près de 370 000 $), l’Autonom Cab devrait être mis en service dès le deuxième trimestre de 2018, précise Navya.

Avec sa gamme de véhicules autonomes, la française Navya entend devancer Maven de GM et Waymo d’Alphabet (Google). Fondée en 2014, cette entreprise compte environ 150 employés répartis entre Lyon et Paris en France, de même qu’à Saline au Michigan.

En 2015, Navya a lancé une navette autonome à 15 places, l’Arma, à laquelle on a donné le nom d’Autonom Shuttle récemment pour l’harmoniser à la gamme de véhicules qui prend forme.

À ce jour, 50 de ces navettes sont en service à travers le monde. Avec le déploiement des Cab et d’autres Shuttle l’an prochain, le constructeur espère avoir plus de 300 véhicules en service d’ici la fin de 2018.