La société chinoise NextEV a présenté l’EP9, une voiture électrique de haute performance qui inaugure sa nouvelle marque Nio, après avoir établi deux records de vitesse absolue. Ce dévoilement a eu lieu aujourd’hui dans le cadre d’une conférence de presse organisée dans la somptueuse galerie Saatchi, un haut lieu de l’art contemporain à Londres.

Valant 1,2 million de dollars US, le constructeur n’a pas précisé combien coûtera la version de série de ce bolide. En revanche, il a annoncé que six exemplaires seulement seront produits et qu’ils sont déjà attribués à d’importants investisseurs de NextEV !

Le 12 octobre dernier, le prototype biplace EP9 a parcouru les 20,8 km du Nordschliefe, le circuit nord du Nürburgring que l’on surnomme « l’enfer vert », en 7 min 05,12 secs. Du coup, ce bolide électrique a battu le record de 7 min 56,234 secs établi en juin 2013 par le prototype SLS AMG Electric Drive de Mercedes-Benz.

Après avoir réalisé ce record en Allemagne, le 4 novembre, NextEV a répété son exploit, mais au circuit Paul Ricard, en France. L’EP9 a réalisé un record du tour de piste en 1 min 52,78 secs, battant ainsi le record précédant de 2 min 40 secs.

L’EP9 est animée par quatre moteurs électriques chacun jumelé à une boîte de vitesses. Ce groupe motopropulseur procure une puissance phénoménale d’un mégawatt (MW), soit l’équivalent de 1 360 ch. C’est assez de puissance pour permettre à cette voiture à quatre roues motrices d’accélérer de 0 à 100 km/h en 2,7 secs, puis d’atteindre 200 km/h en 7,1 secs et 300 km/h en 15,9 secs, en plus de lui donner une vitesse de pointe de 313 km/h.

Selon le constructeur, les deux batteries interchangeables au lithium-ion qui entraînent ses moteurs peuvent être rechargées en 45 min et procurent une autonomie atteignant 427 km.

Bien qu’elle soit construite avec de la fibre de carbone et divers matériaux légers, l’EP9 pèse néanmoins 1 735 kg principalement à cause de ses batteries. À elles seules, les deux batteries pèsent 635 kg, soit 37 % de la masse.

L’EP9 est le précurseur d’une voiture de série plus abordable qui sera vendue sous la marque Nio (pensez à « New » en anglais…), une marque que NextEV veut positionner à l’égal des Tesla, EQ (de Mercedes-Benz) et autres nouvelles marques de véhicules électriques.

Rappelons que trois jeunes entrepreneurs chinois sont à l’origine de NextEV, qui a été créée en 2014 : William Li, actuel président de NextEV (troisième à partir de la gauche sur la photo ci-dessous) et fondateur de Bitauto Holdings, une entreprise de marketing et de services Internet spécialisée dans le domaine automobile, de même que Richard Liu, fondateur de JD.com, et Xiang Li, fondateur d’autohome.com.cn, deux importantes entreprises de commerce en ligne de Chine.

HeapMedia409587

D’autres grandes entreprises chinoises ont également contribué au financement de cette entreprise : les chinoises Tencent, Hillhouse Capital, Shunwei Capital, JOY Capital, HOPU et Lenovo, de même que les sociétés étatsuniennes Sequoia Capital et TPG.

Pour amorcer une production de masse à court terme, NextEV s’est associée au constructeur chinois JAC Motors (appelé Jianghuai dans son pays d’origine), un constructeur secondaire offrant un large éventail de véhicules (autos, camions légers et poids lourds), dont quelques modèles à propulsion électrique.