Nissan n’a pas attendu l’avant-première médiatique du Salon de l’auto de Los Angeles, qui aura lieu cette semaine, pour dévoiler deux de ses nouveautés 2017. C’est le 10 novembre dernier qu’on a levé le voile sur une Versa Note remise au goût du jour et le Juke Black Pearl.

Les stratèges de Nissan ont simplement voulu profiter de l’accalmie qui précède un salon pour dévoiler ces nouveautés qui auraient passé inaperçues dans une cascade de premières mondiales — dont deux qui porteront l’écusson Nissan et qu’on découvrira les 15 et 16 novembre.

Pour 2017, la populaire voiture sous-compacte Versa Note subit donc une légère mise à jour de son esthétique et de sa dotation. L’avant redessiné de sa carrosserie s’harmonise avec le nouveau design adopté pour l’ensemble des modèles de la marque; un design caractérisé par une imposante moulure chromée en U (que le constructeur s’acharne à qualifier de V !) ornant la calandre.

L’avant reçoit aussi de nouveaux blocs optiques à projecteurs à halogènes et un pare-choc redessiné. De plus, à l’arrière, toutes les versions partagent désormais le pare-chocs jusqu’ici réservé à la Versa Note SR.

HeapMedia408860

Le nuancier de cette sous-compacte compte trois nouvelles teintes (dont les noms français n’ont pas été annoncés) : Monarch Orange, Deep Blue Pearl or Cocoa Embers. Le constructeur annonce aussi de nouveaux enjoliveurs de roues pour la version d’entrée de gamme S et de nouvelles roues en alliage d’aluminium pour la SV de gamme moyenne.

À bord, les changements se font rares comme en témoigne la courte liste de nouveautés annoncée par le constructeur : des sièges chauffants de série pour les versions SV et SR, l’ajout d’une seconde prise 12 V et des porte-gobelets de plus gros diamètre.

Côté mécanique, c’est le statu quo. La Versa Note continue de partager le 4-cylindres de 1,6 L et 109 ch de la Micra, un moteur qui est offert avec une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports ou, contre supplément, une boîte automatique à variation continue Xtronic.

Par ailleurs, l’ajout de la version spéciale Black Pearl (perle noire) à la gamme de l’utilitaire Juke signale que le constructeur nippon cherche à étirer la sauce faute de pouvoir remplacer ce modèle avec un produit plus concurrentiel.

En effet, le Juke a été précurseur d’un créneau que les autres constructeurs ont tardé à investir. Malheureusement, ses dimensions réduites et son allure excentrique le rendent aujourd’hui moins attrayant que la plupart des modèles rivaux de conception plus récente, à commencer par les Honda HR-V, Mazda CX-3 et Subaru Crosstrek qui dominent ce créneau.

En attendant un éventuel remplaçant, Nissan propose cette édition spéciale baptisée, non pas en l’honneur du galion qu’on voit dans le populaire film hollywoodien Pirates des Caraïbes, mais bien pour raviver le souvenir d’une version spéciale de la Datsun 280Z 1978 ! Parions que cette évocation aura plus de résonance dans l’oreille d’un Baby-Boomer que dans celle d’un automobiliste de la Génération Y, ce qui en dit long sur l’âge de la clientèle visée…

HeapMedia408836

Bref, comme son nom le suggère, ce Juke a une carrosserie presque entièrement noire. Quelques touches de blanc sur la carrosserie (encadrements des phares, coquilles des rétroviseurs, poignées de portières, déflecteur arrière et petites moulures dans les pare-chocs) et à l’intérieur (console centrale, levier de vitesses et moulures de buses de ventilation) lui donnent une allure particulière qui suscitera peut-être l’envie chez quelques automobilistes.

Cette édition spéciale, qui succède au Juke Red Special, a des roues noires de 17 po en alliage d’aluminium et elle partage le 4-cylindres turbo de 1,6 L des autres versions ordinaires (autres que la Nismo) du Juke. Ce moteur livre 188 ch.

Contrairement à la Versa Note 2017, Nissan Canada a annoncé le prix de base du Juke Black Pearl : 25 678 $. De plus, le constructeur précise qu’il ne produira que 1 250 exemplaires de cette perle noire : un millier seront offerts aux automobilistes étatsuniens et les 250 autres aux Canadiens.