Le constructeur coréen Kia trépigne à l’idée de faire connaître la quatrième génération de la Rio, son modèle le plus vendu sur la planète. Il n’a pas attendu la conférence de presse prévue à l’horaire du Mondial de l’automobile à Paris, le 29 septembre, pour diffuser un premier lot de photographies qui dévoilent ses formes.

Ces photos nous permettent d’apprendre que la calandre de cette sous-compacte inaugure une nouvelle interprétation de « museau de tigre », cette signature esthétique propre à la marque. Moins haute qu’auparavant, elle s’étend désormais sur presque toute la largeur de la partie avant.

Elle est encadrée de nouveaux blocs optiques en quadrilatère, qui se distinguent par des DEL en U qui entourent le projecteur. De petits antibrouillards circulaires se retrouvent juste en dessous, dans les extrémités du pare-chocs, moyen original de souligner l’ampleur accrue de la partie avant, la nouvelle Rio ayant gagné 5 mm en largeur (1 725 mm).

HeapMedia395161

Par rapport au modèle qu’elle remplace, cette Rio à hayon (seule version révélée jusqu’ici) adopte un profil aux lignes épurées, plus clairement définies, qui s’étirent sur toute la longueur des épaulements.

À cela contribuent un capot et un porte-à-faux avant allongés, un empattement accru de 10 mm (2 580 mm), un montant de pavillon arrière plus étroit et plus vertical, de même qu’un porte-à-faux arrière raccourci. Au final, cette nouvelle Rio allonge de 15 mm (4 065 mm) et sa garde au sol diminue de 5 mm (1 450 mm).

À l’arrière, enfin, on retrouve des blocs optiques plus minces et plus sculpturaux dotés de DEL qui affichent une nouvelle signature lumineuse inédite en forme de flèche.

Le design intérieur prend un virage radical en étant maintenant orienté vers le conducteur. Ce qui n’empêche pas les formes linéaires du tableau de bord d’accentuer l’ampleur de l’habitacle.

Un nouveau système d’infodivertissement domine la partie centrale du tableau de bord. Son écran tactile « flottant » sert à la chaîne audio, au GPS et aux dispositifs de connectivité. Le constructeur affirme que ce nouvel appareil réduit le nombre de boutons et autres commutateurs. Espérons toutefois qu’il soit plus convivial et intuitif que ne le sont la plupart de ces appareils.

Le constructeur offrira des sièges en tissu noir ou gris, ou en similicuir noir ou gris. Il proposera aussi un ensemble plus cossu baptisé « Red Pack » qui combine des sièges en tissu noir avec empiècement de similicuir rouge à un habitacle garni de garnitures noires et métallisées brillantes.

HeapMedia395163

La Rio entrera en production à la fin de 2016, du moins pour ce qui est des modèles destinés au marché européen. Car on ignore encore quand les versions nord-américaines arriveront sur notre continent.

D’ailleurs, en diffusant ces premières photos, le constructeur n’a révélé aucun détail technique sur la nouvelle Rio. Et c’est mieux ainsi. Sinon, à quoi bon organiser une conférence de presse à Paris, dans un mois, si l’on sait déjà tout de cette nouveauté !