Cependant, il est aussi matériel et bien que le matériel soit remplaçable, dans certains cas, les pertes engendrées en la matière touchent directement la vie de centaines, voire de milliers d’êtres humains.

C’est le cas dans le monde automobile, plus particulièrement pour la communauté regroupant les concessionnaires automobiles de la région.

Le problème, de toute évidence, ce sont les quantités de pluie reçue ainsi que celles qui sont attendues au cours des prochains jours. Le cas de Mitchell Dale, copropriétaire de la concession McRee Ford de Dickinson, au sud de Houston, résume bien le désarroi vécu par de nombreux hommes d’affaires. Ce dernier mentionne avoir perdu son inventaire et au moment où il a été interrogé par les gens du magazine Automotive News, il s’apprêtait à retourner à sa concession en bateau pour poursuivre l’analyse des dégâts.

« En somme, c’est catastrophique. Les dommages sont majeurs. Nous avons reçu plus de 50 centimètres de plus en huit heures seulement samedi soir. Dans chacun de nos édifices, il y a entre un et deux pieds d’eau, et la situation est appelée à empirer. »

Et le problème ne s’arrête pas là. Comme nous le mentionnions, ces pertes sont matérielles, donc remplaçables. Là où la situation devient plus problématique, c’est que quantité d’employés de concessionnaires automobiles font partie des victimes et ont eu aussi tout perdu. Dans le cas de Mitchell Dale, ce dernier mentionne qu’une douzaine de ses employés se retrouvent avec trois ou quatre pieds d’eau à l’intérieur de leurs propres demeures.

Une description qui n’est pas sans rappeler le drame vécu par des milliers de personnes chez nous le printemps dernier.

Et tout ça nous ramène à la dimension humaine du drame. Dans les cas des employés de concessionnaires automobiles, certains pourront profiter du fond d’urgence de la National Automobile Dealers Association (NADA). Des campagnes de financement ont d’ailleurs été lancées à travers quantité de groupes afin de recueillir des dons pour venir en aides aux sinistrés.

Au total, on estime qu’entre 30 000 et 35 000 employés de concessionnaires sont touchés dans la région de Houston.

Même dans le cas de concessionnaires qui n’ont pas été touchés, ces derniers ont des employés qui sont directement affectés par les inondations.

On calcule qu’entre 300 000 et 500 000 domiciles ont été inondés.

Un drame humain d’une ampleur incalculable.

En terminant, malheureusement, il faudra plus tard, une fois qu’on aura commencé à reconstruire, surveiller de près l’arrivée de véhicules en provenance de cette région des États-Unis. L’expérience vécue à la suite de l’ouragan Katrina en 2005 nous a tristement rappelé de quel côté pouvait basculer la nature humaine.