La petite voiture-concept Honda Urban EV à moteur électrique présentée aujourd’hui au Salon de l’auto de Francfort, en Allemagne, n’a pas l’allure criarde d’un véhicule imaginé pour un film de science-fiction. Son apparence contemporaine suggère plutôt qu’elle pourrait bientôt s’aligner aux côtés des autres modèles de la gamme de son constructeur. Et ce sera bientôt le cas !

Le président et directeur général de Honda Motor, Takahiro Hachigo, l’a affirmé lors de la conférence de presse de son dévoilement : « Il ne s’agit pas d’une vision pour un avenir lointain; une version de série de cette voiture évoluera en Europe en 2019 ».

Cette annonce s’inscrit dans la stratégie adoptée par le constructeur, qui prévoit électrifier les deux tiers des véhicules de sa gamme à l’échelle mondiale d’ici 2030.

Construite sur une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques, l’Urban EV a une faible garde au sol que des roues de grande taille accentuent, deux concessions sans doute admises pour faire valoir ce prototype créé largement pour susciter l’attrait et l’admiration des visiteurs de ce grand salon.

Sa carrosserie à trois portes, qui ne mesure que 3,9 m, s’avère à peine plus courte que celle d’une Honda Fit. Cela ne l’empêche pas de disposer de deux banquettes capables d’accueillir quatre personnes. Des banquettes qui ressemblent à des sofas et qui utilisent des matériaux inusités : un tissu gris naturel rehaussé d’appliques en bois posées sur les bases, le dos et les accoudoirs. Par ailleurs, les ceintures de sécurité de la banquette arrière sont fixées au centre afin de faciliter le débarquement des passagers.

Les concepteurs de l’Urban EV l’ont doté d’un pare­brise panoramique et d’une structure de toit à montants « A » très fins, qui optimisent le champ de vision avant pour le conducteur. De plus, des portières antagonistes (qui ouvrent à contresens) visent à faciliter l’embarquement.

Le tableau de bord tranche des conceptions traditionnelles par sa forme dénudée de longue boîte à finition en bois sur laquelle sont posés seulement deux boutons et un écran panoramique flottant de taille démesurée.

À l’avant du véhicule, l’emblème Honda est rétroéclairé en bleu, un avant-­goût de la signature qu’adoptera le constructeur pour ses véhicules électriques. À ses côtés, un écran d’affichage permet de transmettre divers messages : des salutations ou des conseils aux autres usagers de la route, ou plus simplement des renseignements pour le conducteur sur l’état de charge de la batterie de sa voiture. Un dispositif d’affichage qu’on retrouve d’ailleurs également sur le pan arrière de la voiture, aux côtés d’un autre emblème Honda lumineux.

Les rétroviseurs extérieurs, eux, ont cédé leur place à de petites caméras fixées aux ailes avant pour capter des images qui s’affichent sur de petits écrans logés dans la partie avant de l’intérieur des portières.

Curieusement, outre le fait que la Urban EV aura une batterie légère capable d’accumuler beaucoup d’énergie, Honda ne révèle aucun détail technique sur sa motorisation, cette batterie, les dimensions du prototype, etc. Bref, on a l’impression de voir une coquille vide qui annonce un nouveau produit promis d’ici deux ans.

Il en reste donc beaucoup à apprendre sur cette future (et mystérieuse) mini électrique promise pour 2019.

Entre-temps, Honda a profité du Salon de Francfort pour présenter un nouveau système de gestion et de transferts énergétique baptisé Power Manager.

Ce système est conçu pour grouper et distribuer de manière bidirectionnelle l’énergie du réseau, des résidences et entreprises équipées de panneaux solaires, et des véhicules électriques.

Ainsi, l’électricité distribuée dans le système, soit depuis le réseau, soit à partir de panneaux solaires, peut être utilisée pour alimenter en énergie un bâtiment ou pour charger un véhicule électrique. Cette énergie peut aussi être stockée. Ce nouveau système permettra de faire la gestion de cette électricité selon les besoins du moment, soit pour un bâtiment, un véhicule ou même pour la redistribuer — et donc, la revendre — au réseau électrique.