Un Subaru Ascent, c’est gros ! Du moins, dans le contexte de Subaru, ce l’est. Après tout, ce nouvel utilitaire de taille moyenne, à 7 ou 8 places, est le plus gros véhicule jamais construit par le constructeur nippon. Il a fait ses débuts aujourd’hui dans le cadre du Salon de l’auto de Los Angeles.

Oubliez le Subaru Tribeca, ce VUS à l’allure étrange que Subaru a tenté tant bien que mal de populariser de 2005 à 2014. Le nouvel Ascent (mot anglais signifiant ascension) vise droit dans le mille. Il a l’allure et la taille d’un Ford Explorer, d’un Toyota Highlander ou d’un Honda Pilot, bref certains des utilitaires les plus populaires de sa catégorie au Canada.

Un véhicule-concept du même nom dévoilé au Salon de New York, en avril dernier, préfigurait cette nouveauté, qui en reprend d’ailleurs un peu les traits.

L’Ascent est animé par un nouveau moteur « Boxer » (à cylindres à plat opposés) : un 4-cylindres à turbocompresseur et injection directe de 2,4 L auquel le constructeur prête les performances d’un V6, à cause des 260 ch et 277 lb-pi de couple qu’il produit.

Ce moteur, qui se contente de carburant ordinaire, est jumelé à une boîte de vitesses automatique à variation continue Lineartronic (avec palettes de changement de rapports fixées au volant). Elle permet à l’Ascent de remorquer des charges atteignant 2 270 kg (5 000 lb), ce qui conviendra à une roulotte ou un bateau.

Doté d’un réservoir de 73 L, le constructeur lui attribue une autonomie d’environ 800 km. Si ces chiffres sont justes, on peut en conclure que sa consommation moyenne serait légèrement supérieure à 9 L/100 km, mais encore dans des conditions optimales.

Les dimensions de l’Ascent s’apparentent à celles d’un Explorer. Il mesure 4 998 mm de long, 1 930 mm de large et 1 819 mm de haut, alors que les mêmes cotes de la version à quatre roues motrices du populaire utilitaire de Ford sont respectivement 5 037, 2 005 et 1 803 mm.

Car il faut rappeler que l’Ascent est doté d’une transmission intégrale en prise constante de série, contrairement au Ford dont la version d’entrée de gamme n’a que deux roues motrices.

Par ailleurs, la garde au sol de 220 mm de l’Ascent est supérieure au 197 mm d’un Explorer.

Selon la version choisie, sa dotation pourra comprendre un ensemble de dispositifs de sécurité et d’aide à la conduite EyeSight, des roues de 18 ou de 20 po, des sièges avant ventilés (une première pour un produit Subaru), de même qu’un aménagement à 7 places où deux sièges baquets se substitueront à la banquette à trois places de la rangée médiane.

Le Subaru Ascent 2019 sera assemblé à l’usine Subaru of Indiana Automotive, aux États-Unis. Il fera ses débuts sur le marché canadien durant l’été 2018.