Décidément, le terme diesel n’a plus très bonne réputation de ce côté-ci de l’Atlantique. Après le scandale des motorisations TDI du géant Volkswagen, voilà qu’un autre constructeur s’expose à des procédures judiciaires de la part du gouvernement américain.

C’est ce qu’affirment trois journalistes de Bloomberg après avoir discuté avec deux sources proches du dossier.

Au moment d’écrire ces lignes, des négociations ont toujours lieu entre les parties afin d’éviter un procès qui pourrait s’étirer sur plusieurs mois et engendrer des amendes sévères pour FCA.

La poursuite en cours de préparation allège que des dispositifs qui détectent si le véhicule est en train de passer un test d’émissions ont été utilisés sur les camionnettes RAM 1500 et les VUS Jeep Grand Cherokee, tous deux équipés du V6 Ecodiesel de 3,0-litres.

Le constructeur italo-américain attend une décision sur la possibilité d’installer un logiciel sur les modèles 2017 (ainsi que les versions 2014-2016) qui modifierait les paramètres suite à cet avertissement reçu au mois de janvier dernier par l’EPA américain.

Rappelons que le constructeur Volkswagen a lancé la serviette sur la commercialisation de modèles carburant au diesel, tandis que la division Mercedes-Benz a également annoncé qu’elle abandonnait ce type de motorisation aux États-Unis.

Il faudra surveiller cet autre dossier qui concerne tout de même plus de 100 000 véhicules sur le continent nord-américain.