Et bien l’annonce concernant cette décision vient d’être reportée. Autrement dit, Skoda ne se mouillera pas concernant son retour de ce côté-ci de l’Atlantique avant la fin de la présente année. La raison officielle donnée par la firme ? Ses énergies sont présentement déployées au développement d’une voiture d’entrée de gamme pour le marché indien.

Ça, c’est la raison officielle. Le chef de la direction de Skoda, Bernhard Maier, a mentionné au magazine anglais Autocar que « la compagnie avait besoin de plus de temps pour prendre une décision. Il s’agit d’un pas important et nous nous devons de lui accorder toute l’attention nécessaire. Nous ne sommes pas dans une position où l’on doit précipiter notre retour en sol américain. Nous n’avons pas à nous décider maintenant et nous n’avons pas à nous fixer une limite de temps pour faire une telle annonce. »

Voilà qui diffère des propos que tenait la compagnie en août 2016. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est qu’un autre membre de la haute direction de Volkswagen, qui aurait demandé de conserver l’anonymat, aurait déclaré que la division avait rayé l’idée de ses plans l’idée de retourner en Amérique du Nord.

À vous de choisir votre camp.

Si Skoda effectuait un retour chez nous, il est fort probable qu’elle le ferait avec le Kodiaq, un VUS qui se rapproche drôlement du nouveau Tiguan de Volkswagen. Le Karoq, un VUS sous-compact qui pourrait concurrencer le Nissan Qashqai et les autres joueurs de ce segment, se voudrait aussi un candidat idéal.

Cependant, si le retour de Skoda semblait probable à pareille date l’an dernier, la dernière annonce de l’entreprise à cet effet met un doute sérieux sur ce dernier.

Le temps nous le dira. L’industrie automobile est parfois imprévisible.