Il s’agit, de loin, de l’une des pires histoires de rappels ayant touché l’industrie automobile. Et une histoire meurtrière, a-t-on besoin de le rappeler: jusqu’à présent, au moins 16 personnes sont décédées à la suite du mauvais fonctionnement d’un coussin gonflable Takata lors de son déploiement.

Devant des rappels massifs et successifs, la compagnie japonaise a même déclaré faillite l’été dernier, se plaçant à l’abri de ses créanciers. Mais voilà que les premiers jours de 2018 nous proposent un autre rebondissement dans cette affaire: le fabricant d’airbags procède à un énième rappel, élargissant l’un ou plusieurs des multiples bulletins déjà existants.

Cette fois, ce sont plus de 3,3 millions de coussins gonflables qui sont potentiellement fautifs. Mais contrairement aux rappels précédents, l’américaine National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’équivalent de Transports Canada, a choisi de ne pas dévoiler la liste des produits concernés, mentionnant que cette information serait retransmise en temps et lieu par les constructeurs.

Déjà, Toyota a procédé à une annonce en ce sens en rappelant quantité de modèles des années 2009 et 2010, ainsi que 2013. Au Canada, se sont 121 900 véhicules actuellement en circulation qui sont visés (aux États-Unis, ils sont au nombre de 601 300 véhicules visés).

HeapMedia479965

Voici la liste des modèles Toyota/Lexus touchés par le plus récent rappel Takata:

Au Canada (121 900 véhicules visés):
Toyota Corolla 2009
Toyota Matrix 2009
Toyota Yaris 2009
Lexus IS250/350 2009
Lexus IS-F 2009
Lexus ES350 2009

Aux États-Unis (601 300 véhicules visés):
Scion xB 2009, 2010 et 2013
Toyota Corolla 2009, 2010 et 2013
Toyota Corolla Matrix 2009, 2010 et 2013
Toyota Yaris 2009 et 2010
Toyota 4Runner 2010 et 2013
Toyota Sienna 2013
Lexus IS250/350 2009, 2010 et 2013
Lexus IS250C/350C 2010 et 2013
Lexus IS-F 2009, 2010 et 2013
Lexus ES350 2009 et 2010
Lexus GX460 2010 et 2013

Le problème des coussins gonflables Takata – et qui touche aujourd’hui 40 millions de véhicules à travers le monde – est toujours le même: lors d’un déploiement, les unités gonflables peuvent exploser et, du coup, projeter des fragments de métaux à l’intérieur de l’habitacle. Et qu’est-ce qui se trouve devant le module, au moment de son mauvais fonctionnement? Évidemment, le visage d’un des occupants du véhicule.

HeapMedia480006

Aujourd’hui, comme pour les rappels précédents, ce qui inquiète tout particulièrement les autorités, c’est que les coussins qui éprouvent des difficultés à fonctionner correctement le font dans des régions où la chaleur et l’humidité y sont plus élevées.

Plus les pièces sont vieilles, plus elles risquent d’être défectueuses. Le rappel devrait quand même inclure des modèles installés à l’intérieur de véhicules plus récents.

La NHTSA s’attend à ce que d’autres rappels touchant les coussins gonflables Takata aient lieu au cours des prochains mois. En attendant, sur le site de Transports Canada, on peut lire ce qui suit:

«Transports Canada n’a reçu aucune plainte de la part des Canadiens en ce qui a trait au déploiement anormal de coussins gonflables fournis par Takata, et n’est au courant d’aucun incident concernant ces coussins qui serait survenu au Canada. Les constructeurs d’automobiles ont aussi confirmé qu’aucun déploiement anormal de coussins gonflables Takata ne s’était produit au pays.»

Vous sentez-vous rassurés…?

Vous pouvez consulter ici les 81 rappels des modules de Takata depuis le 18 novembre 2008.