Le Salon de Tokyo revit depuis quelques années et ce sont surtout les constructeurs locaux qui en profitent. Chez Mazda, le rendez-vous automnal en est un d’envergure cette année avec le dévoilement de deux prototypes hauts en couleur. Si la silhouette du prototype Vision Coupe illustre la direction qu’entend prendre le constructeur d’ici quelques années, l’autre concept, baptisé Kai dans ce cas-ci, est un prélude à la prochaine génération de la Mazda3 à hayon.

Étroitement liée au superbe coupé RX-Vision présenté à Tokyo en 2015, la berline Vision Coupe se veut un exercice de style plutôt qu’une présentation officielle d’un modèle à venir. D’ailleurs, le communiqué du prototype ne divulgue rien sur ce qui se trouve sous le long capot de cette superbe berline-coupé. Toutefois, la présence de quatre tuyaux d’échappement à l’arrière laisse croire qu’une mécanique à explosion est impliquée. S’agit-il enfin du retour du moteur rotatif utilisé en tant que générateur? Il est trop tôt pour spéculer à cet effet. Quant à la présence de ce levier de vitesse dans l’habitacle épuré au possible, il ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu sur le caractère de cette berline.

De son côté, cette adorable voiture bicorps annonce clairement la prochaine Mazda3, même si le constructeur refuse de le confirmer. Son statut de prototype l’autorise à être chaussée de ces immenses jantes en plus d’être rivée au sol comme une voiture modifiée pour le SEMA Show. Le modèle de production sera vraisemblablement moins éclaté que le concept Kai, mais déjà, ces premières images nous donnent l’heure juste sur la suite des choses pour la compacte la plus vendue du groupe.

L’habitacle est lui aussi très épuré – à l’image du concept Vision Coupe d’ailleurs –,la planche de bord étant présentée sur deux niveaux. La présence de quatre sièges baquets est probablement une idée qui ne restera pas sur l’éventuel modèle grand public.

Sous le capot de cette étude de style, Mazda a aussi profité de son passage à Tokyo pour glisser quelques mots sur la prochaine génération de ses moteurs SKYACTIV, intitulée SKYACTIV-X. Cette famille de moteurs sera équipée du système SPCCI (pour Spark Controlled Compression Ignition), ce dernier autorisant une économie de carburant entre 20 et 30 %. De plus, les prototypes roulants sont déjà en phase de tests et ceux-ci sont épaulés par des compresseurs volumétriques. Le constructeur n’a donc pas abandonné l’aspect plaisir de conduite.

Il faudra toutefois être patient, la venue de la prochaine Mazda3 étant prévue pour 2019.