La Ford Fiesta FT aura bientôt une rivale, du moins sur les routes européennes. Voilà ce qui ressort d’un communiqué publié hier par Toyota, qui annonce le dévoilement d’une voiture qualifiée de « variante sportive de la Yaris » au Salon de l’automobile de Genève, qui ouvre ses portes le 9 mars.

Dans le kiosque Toyota du salon helvète, cette nouveauté côtoiera la Yaris WRC, sa nouvelle voiture de compétition qui vient d’ailleurs de remporter sa première victoire lors du Rallye de Suède, seconde épreuve du championnat mondial de rallye qui était disputée du 9 au 12 février.

Basée sur la version à trois portes de la Yaris, la nouvelle sous-compacte sport aura un moteur développant plus de 210 chevaux, promet le constructeur sans toutefois donner plus de détails.

Ce moteur serait donc deux fois plus de puissant que le 4-cylindres atmosphérique de 1,5 L des Yaris à hayon vendues au Canada.

La Yaris sportive « créera une passerelle entre la Yaris WRC de rallye et les modèles de série », explique le constructeur. Elle rivalisera donc avec de petites sportives comme la Fiesta ST, une sous-compacte de haute performance dont le 4-cylindres EcoBoost de 1,6 L produit 197 ch; un petit bolide vendu au compte-gouttes au Canada.

Reste à savoir, justement, si cette Yaris « sportive » que Toyota destine d’abord aux automobilistes européens traversera l’Atlantique pour être offerte aux consommateurs nord-américains.

Parallèlement à cette annonce, Toyota a diffusé les premières images de la Yaris européenne dont la carrosserie bénéficie de retouches esthétiques à l’avant et à l’arrière de sa carrosserie, alors que son habitacle est modernisé.