Toyota prend les enfants au sérieux. D’ailleurs, ne sont-ils pas ses clients de demain ? Voilà pourquoi cette année encore le constructeur nippon sera présent au Salon international du jouet de Tokyo où il présentera la Toyota Camatte Petta, une voiture-concept pour enfant intégrée à un simulateur de conduite.

Tous les ans depuis 2012, comme vous pouvez le constater ci-haut dans notre galerie-photos (et ci-dessous avec les cyber-liens vers nos reportages d’archives), Toyota est présent à cette foire annuelle avec un concept de la série Camatte conçu pour éveiller chez les plus jeunes une passion à l’égard des automobiles.

Le choix du vocable désignant ces concepts n’est d’ailleurs pas accidentel. Il s’inspire d’un mot japonais signifiant «qui se soucie des autres» et, par extension, «qui s’intéresse aux autos».

Quant au nom Petta, il serait emprunté à une onomatopée japonaise signifiant «coller» — pour «se coller à l’automobile».
.

La formule ludique développée cette année pour le kiosque « Camatte Journey » utilise un simulateur muni d’un grand écran à 220 degrés par lequel les enfants découvriront le plaisir de voyager en automobile dans divers paysages virtuels pittoresques : une route bordée de cerisiers en fleurs, un grand pont traversé en conduite nocturne, une ballade en bord de mer ou dans un paysage enneigé, etc.

La voiture utilisée pour cette activité est une version «voyage» de la Camatte présentée l’an dernier au même salon, mais alors dans le contexte d’une école de conduite pour enfants. La carrosserie du modèle 2018 est décorée d’autocollants suggérant la multiplicité des destinations, alors qu’une valise est fixée au porte-bagages qui coiffe son coffre.

Plus longue qu’une Smart Fortwo (3 075 mm contre 2 695), cette voiturette est animée par un moteur électrique qui autorise une vitesse de pointe de 5 km/h.

L’habitacle à trois places rappelle celui d’une McLaren F1 avec son poste de pilotage central réservé à l’enfant et les deux places décalées sur les côtés destinées aux passagers: un parent et un membre du personnel de Toyota.

Cette expérience doit permettre à l’enfant de découvrir la conduite automobile par la manipulation du volant, de l’accélérateur et du système de freinage alors qu’il se déplace sur sept mètres à l’intérieur du kiosque. Après quoi il doit reculer jusqu’à son point de départ.

HeapMedia486139

Les enfants qui visiteront le kiosque de Toyota cette année pourront également prendre place à bord d’un autre concept de la série, statique celui-là : la Camatte57s Sport, qui a fait ses débuts en 2013.

L’édition 2018 du Salon international du jouet de Tokyo (International Tokyo Toy Show) aura lieu du 7 au 10 juin 2018 au Tokyo Big Sight, un centre de congrès et d’expositions situé face la baie de Tokyo.

En 2016, ce salon, qui est le plus important du genre au Japon, a attiré 160 exposants qui ont présenté plus 35 000 jouets et jeux.

Le projet Camatte a débuté en 2012 (vidéo ci-dessous) avec la création de trois concepts : la Camatte Sora et la Camatte Daichi, que les enfants pouvaient conduire, mais aussi personnaliser en interchangeant les panneaux constituant leurs carrosseries, de même que la Camatte Takumi, un adorable roadster rappelant la Lotus Seven.

En 2013, Toyota a présenté deux versions de couleurs différentes de la Camatte 57s dotées de carrosseries constituées chacune de 57 petits panneaux détachables que les enfants pouvaient assembler à la manière d’un puzzle.

L’année suivante, le capot équipé de diodes électroluminescentes (DEL) de la Camatte57s Sport affichait des dessins réalisés par les enfants, alors que non loin d’elle, une 57s « déshabillée » exposait les organes mécaniques d’une auto pour en montrer le fonctionnement.

En 2015, Toyota exposait la Camatte Hajime aux côtés de la Camatte Vision, deux concepts exploitant un procédé de réalité augmentée pour transporter les enfants dans une escapade virtuelle en ville définie selon un paramétrage qu’ils devaient réaliser au préalable.

La Camatte Capsule, quant à elle, a vu le jour en 2016. Elle était accompagnée d’une jolie petite roulotte dont l’espace intérieur pouvait être personnalisé. Puis, l’an dernier, Toyota a proposé aux enfants de décorer selon leur imagination la voiture qu’ils allaient conduire : la Camatte Petta.