Après dix-sept ans d’absence, Toyota fait un retour dans le Championnat du monde des rallyes (World Rallye Championship ou WRC) et c’est avec une Yaris que le constructeur nippon entend dominer cette discipline reine du sport automobile.

Durant une conférence de presse organisée hier à Helsinki, en Finlande, Toyota Gazoo Racing (TGR), la filiale qui englobe l’ensemble des activités de sport automobile du constructeur nippon, a dévoilé la voiture et l’équipe qui prendra part au rallye de Monte-Carlo, l’épreuve qui donne le coup d’envoi de la saison 2017 de ce championnat.

Le 19 janvier prochain, deux Yaris WRC prendront donc le départ de cette célèbre épreuve d’endurance. Elles seront pilotées par Jari-Matti Latvala et Juho Hänninen. Le jeune pilote finlandais Esapekka Lappi, qui a remporté le championnat WRC 2 en 2016, se joindra à l’équipe au cours de la saison à titre de pilote d’essai.

La Yaris WRC est équipée d’un 4-cylindres de 1,6 L à turbocompresseur et injection directe développé et construit par Toyota Motorsport GmbH (TMG). Ce moteur livre 380 ch aux quatre roues motrices par le biais d’une boîte à 6 rapports. Elle a été conçue, construite et mise au point par une équipe d’ingénieurs chevronnés de TGR constituée de Tom Fowler, Simon Carrier et Mikko Ruoho.

Le style impressionnant de sa carrosserie évoque l’attention portée à son efficacité aérodynamique. La Yaris WRC est d’ailleurs plus longue et plus large qu’une Yaris Hatchback à 5 portes, ses cotes étant respectivement 4 085 et 1 875 mm comparativement à 3 950 et 1 695 mm pour le modèle de série bien connu.

« J’aimerais exprimer toute ma gratitude et mon estime envers nos partisans qui attendent ce jour depuis dix-sept ans, ainsi que les organisateurs de rallyes, les participants et les constructeurs qui ont su préserver et faire progresser ce sport durant notre absence », a affirmé Akio Toyoda, président de Toyota mais aussi de TGR, lors de l’événement de Helsinki.

Rappelons que Toyota a participé au Championnat du monde des rallyes de 1973 à 1999. Durant cette période, le constructeur a remporté 43 épreuves avec des Corolla et des Celica, de même que trois titres de Champion du monde des constructeurs et quatre de Champion du monde des pilotes. Durant sa dernière saison, Toyota a remporté 12 des 14 épreuves.

Lors de la conférence de presse, Akio Toyoda a évoqué le souvenir de plusieurs grands pilotes qui contribué à créer un lien fort entre le rallye et Toyota, à commencer par le regretté Ove Andersson, qui a lancé l’écurie Toyota dans les années 1970 pour la diriger ensuite; le regretté Björn Waldegård, qui a propulsé Toyota vers la gloire en WRC dans les années 1980, sans oublier Carlos Sainz, Juha Kankkunen et Didier Auriol qui ont donné à Toyota plusieurs titres de Champion du monde des pilotes durant les années 1990.