Au moment d’écrire ces lignes, nous ne savons pas si le même sort sera réservé à la voiture au Canada après l’année 2018. Il faut comprendre qu’en proportion, la Prius v est plus populaire auprès des gens d’ici que des Américains. Il faut aussi tenir compte du fait que les détenteurs de taxis en ont fait une de leur favorite chez nous alors que d’autres modèles sont préférés au pays de l’Oncle Sam.

En fait, là-bas, les ventes de la Prius v sont en chute libre depuis l’arrivée de la version hybride du Toyota RAV4. Connaissant la préférence des gens pour les VUS plutôt que les familiales, il est plus facile de comprendre les raisons derrière la décision de Toyota.

Cette dernière est immédiate alors que la production des modèles 2018 destinés au marché américain va cesser dès le mois de décembre. Officiellement donc, la Prius v ne fait pas partie de la famille 2018 de produits américains de Toyota et on ne s’attend pas à ce qu’elle fasse un retour en 2019.

Pourquoi 2019 ? Parce qu’à ce moment, la firme japonaise doit présenter le modèle de deuxième génération de la v. À ce chapitre, la compagnie a trop tardé à bouger. La Prius a été renouvelée pour l’année 2016, sa variante enfichable pour le millésime suivant.

HeapMedia443833

Aurait-on pris du temps pour sérieusement penser à l’avenir du modèle ? Aurait-on jonglé avec l’idée de mettre fin à sa production ? À ces deux questions, nous avons tendance à répondre oui.

Toujours est-il qu’une deuxième génération de Prius v est attendue. Même si Toyota ne prévoit pas battre des records au chapitre des ventes grâce à elle, l’entreprise est consciente de son potentiel, car elle gagne en popularité auprès d’entreprises de transport (taxi, limousine, etc.) dans les villes en raison de sa logeabilité et de sa frugalité.

Et le Canada là-dedans ? Il faudra attendre, bien sûr, avant de voir quelle décision sera prise quant à la suite des choses. Le fait que les rumeurs font état d’une nouvelle Prius v dont les proportions se rapprocheraient de celles d’un véhicule multisegment pourrait jouer en sa faveur.

À bien y penser, la nouvelle Prius v pourrait prendre le rôle qu’occupait la Venza au sein de la gamme.

Et puisque le modèle profitera de la nouvelle architecture réservée aux produits de la marque, sa conduite promet d’être beaucoup plus intéressante que celle du produit actuel, moribonde au possible.

Bref, il y a peut-être de l’avenir pour la Prius v chez nous. C’est à suivre.