En effet, car soutirer près de 300 chevaux d’un moteur 4-cylindres de 2 litres, ce n’est pas rien. Ça deviendra sûrement banal avec le temps, mais pour l’instant, c’est suffisant pour faire jaser.

Connu comme un nouveau membre de la famille de moteurs Ingenium du constructeur, le nouveau bloc, dont les coûts de développement ont été évalués à 630 millions de dollars américains, sera proposé dans les berlines XE et XF, de même que sous le capot du VUS F-Pace.

Le but de cette mécanique est bien simple : offrir aux consommateurs un produit dont la consommation d’essence sera moindre que celle du moteur 6-cylindres qui lui cède sa place. Au passage, Jaguar a été capable d’augmenter le niveau de performance, notamment grâce à une réduction de poids.

Les modèles qui recevront ce nouveau moteur porteront l’écusson 30t. Il est estimé que pour les XE, XF et F-Pace, les temps au 0-100  km/h seront, respectivement, de 5.5, 5.8 et 5.7 secondes.

Chez Jaguar, l’arrivée de nouveaux moteurs plus performants, mais surtout plus économiques, est une étape fort importante pour l’avenir de l’entreprise. On peut aussi s’attendre à de nouveaux moteurs 6-cylindres sous peu. Ce dont la compagnie a grandement besoin, cependant, ce sont des blocs V8 beaucoup plus frugaux pour les produits logeant à l’enseigne Range Rover.

Ça, ce sera à suivre.

En attendant, ce nouveau 4-cylindres promet de faire parler de lui chez Jaguar.

Souhaitons à la compagnie une chose : qu’il soit fiable.