Kia a diffusé aujourd’hui trois esquisses évocatrices de la silhouette d’un futur utilitaire sous-compact destiné, entre autres, au marché nord-américain. Baptisé Stonic, il devrait être en vente d’ici la fin de 2017.

Le nom Stonic serait un amalgame des mots Speedy et Tonic, expliquent les gens de Kia. Il veut évoquer l’agilité et la nouveauté dans un créneau où l’offre devient de plus en plus abondante.

Le Stonic ne ressemble nullement au KX3, un petit utilitaire que Kia produit en Chine depuis 2015 par le biais de son partenaire local, Dongfeng Yueda Kia.

Par contre, comme ce dernier, il a une calandre en « museau de tigre », caractéristique esthétique associée à la marque.

Il sera construit sur une plateforme commune à la nouvelle Rio; plateforme qu’utilisera également le Hyundai Kona 2018, une nouveauté de même taille que lancera bientôt la marque soeur de Kia.

Le Stonic a une ligne de pavillon fuyante et des rails de toit d’un design nouveau imaginé pour donner une touche de sportivité au véhicule, explique le constructeur. La forme arrondie de la lunette du hayon et celles des feux arrière n’est pas sans rappeler les attributs esthétiques du Sportage. Cependant, le pilier « C » en coin prononcé distingue nettement le profil de ces deux modèles de Kia.

L’esquisse qui présente le tableau de bord signale un emprunt évident au design de l’habitacle de la Rio 2018 par les lignes droites, les surfaces tout en douceur et les formes très géométrique. Comme dans cette dernière, un écran tactile « flottant » domine la section centrale.

Pour le moment, on ignore quelle motorisation aura ce nouveau venu. Cependant, puisqu’il partage la plateforme de la Rio, tout porte à croire que cet utilitaire pourrait aussi reprendre ce 4-cylindres atmosphérique de 1,6 L. Certaines sources européennes indépendantes évoquent aussi un 4-cylindres à turbocompresseur de 1,4 L offert sur le Vieux Continent.

Le constructeur annonce, enfin, que le Stonic deviendra le produit Kia « le plus personnalisable à ce jour, que ce soit pour l’habitacle ou la carrosserie. »

Le Stonic devrait être dévoilé en première mondiale en septembre, dans le cadre du Salon de l’auto de Francfort, tout comme le Hyundai Kona d’ailleurs.

Il sera plus petit que le Kia Sportage et donnera à la marque coréenne une ouverture sur un créneau quasi négligeable il y a cinq ans, mais où foisonnent aujourd’hui une foule de modèles rivaux.

Au chapitre des ventes, ce créneau est dominé, au Canada du moins, par le Honda HR-V suivi (dans l’ordre) du Chevrolet Trax, du Mazda CX-3, de la Subaru Crosstrek, du Buick Encore, du Mitsubishi RVR, du Jeep Renegade, du Nissan Juke, du Fiat 500X et du Mini Countryman.

Ce portrait des ventes est très différent de ce qu’on observe chez nos voisins étatsuniens, où le petit utilitaire le plus populaire est le Renegade. Là-bas, le HR-V occupait la troisième place au palmarès des ventes derrière l’Encore, en avril. Venaient ensuite (dans l’ordre) la Crosstrek, le Trax, le RVR (appelé Outlander Sport au sud du 49e parallèle), le Juke, le CX-3, le Countryman et le 500X.

Outre le Stonic et le Kona, ce créneau verra donc bientôt deux autres nouveautés de taille s’y joindre : le Ford EcoSport et le Mitsubishi Eclipse Cross. Et c’est sans oublier le Nissan Qashqai, qui fait actuellement ses débuts au Canada.