Une Chevrolet Corvette Grand Sport 2017 sera la voiture de tête menant le peloton des monoplaces qui prendront part à la 101e édition des 500 Milles d’Indianapolis, le dimanche 28 mai prochain à l’Indianapolis Motor Speedway.

General Motors en a fait l’annonce par voie de communiqué le 5 mai dernier. Cette annonce ne précise toutefois pas le nom du pilote qui conduira cette voiture.

Ce sera la 14e fois qu’une Corvette et la 28e fois qu’un véhicule de marque Chevrolet mènera le peloton avant le départ de cette épreuve centenaire maintes fois qualifiée de plus grand spectacle de course automobile au monde.

Munie d’un V8 LT1 de 6,2 L à injection directe qui produit 460 ch, la Corvette Grand Sport (également surnommée Corvette GS) est dotée d’une boîte de vitesse automatique à 8 rapports avec mode manuel séquentiel commandé par des palettes fixées au volant.

Sa dotation de série comprend, entre autres, des roues en alliage Grand Sport de 19 (devant) et 20 po (derrière) chaussées de pneus haute performance, une suspension à contrôle magnétique avec barres stabilisatrices exclusives et un différentiel à glissement limité.

Sa carrosserie est parée de l’ensemble « effet de sol » décoratif fait en fibre de carbone. De plus, l’ensemble de freins à disques en carbone-céramique Brembo avec étriers de freins (à six pistons devant et quatre derrière) fait également partie de l’équipement de série.

Le constructeur affirme que cette voiture peut accélérer de 0 à 100 km/h en près de 3,6 s et réaliser le quart de mille en 11,8 s.

Le nom Chevrolet est lié à l’histoire de la célèbre course disputée à Indianapolis depuis ses débuts, mais pas d’une manière directe.

La marque Chevrolet a été fondée en novembre 1911 par Louis Chevrolet et W.C. Durant, et cette année-là Arthur Chevrolet, frère du cofondateur, à pris part à l’épreuve inaugurale d’Indy. Cependant, il n’était pas au volant d’une Chevrolet, mais bien d’une Buick, qui l’empêchera d’ailleurs de compléter l’épreuve en raison d’une défaillance mécanique.

Au cours des années suivantes, on verra de nouveau des membres de la famille Chevrolet dans les épreuves d’Indianapolis, mais jamais au volant d’une voiture portant leur nom, Louis Chevrolet ayant cédé ses parts de l’entreprise à Durant en 1914.

Ainsi, en 1915, Louis sera du départ, mais la Cornelian qu’il conduira rendra l’âme avant la fin de l’épreuve.

En 1920, par contre, le nom Chevrolet refait une apparition sur ce circuit. Gaston, troisième frère de cette famille, remporte d’ailleurs l’épreuve, mais au volant d’une Monroe-Frontenac.

La première présence de la marque Chevrolet se produira en 1948 lorsqu’une commandite fera d’une décapotable Fleetmaster Six la voiture de tête au moment du départ.

Au cours des années suivantes, la marque au noeud papillon deviendra celle qui fournira le plus souvent la voiture de tête officielle. En voici la liste complète :

  • 1948 : Fleetmaster
  • 1955 : Bel Air
  • 1967 : Camaro
  • 1969 : Camaro
  • 1978 : Corvette
  • 1982 : Camaro
  • 1986 : Corvette
  • 1990 : Beretta
  • 1993 : Camaro
  • 1995 : Corvette
  • 1998 : Corvette
  • 1999 : Monte Carlo
  • 2002 : Corvette
  • 2003 : SSR
  • 2004 : Corvette
  • 2005 : Corvette
  • 2006 : Corvette
  • 2007 : Corvette
  • 2008 : Corvette
  • 2009 : Camaro
  • 2010 : Camaro
  • 2011 : Camaro
  • 2012 : Corvette
  • 2013 : Corvette
  • 2014 : Camaro
  • 2015 : Corvette
  • 2016 : Camaro
  • 2017 : Corvette