Les véhicules électriques sont normalement associés à des automobilistes soucieux de l’environnement qui en ont marre de converger vers les stations-services pour se ravitailler en carburant. Il est toutefois plus rare de croiser des bolides électriques en rallye, le sport étant surtout reconnu pour ses voitures préparées pour affronter les pires conditions avec des mécaniques gonflées à bloc.

Pourtant, un passionné de la technologie électrique et fondateur de l’entreprise Plug In Adventures a l’intention de participer au prochain Mongol Rally qui débute en Angleterre pour se terminer dans le pays asiatique quelque 16 000 km plus loin. Et ce sera au volant d’une Nissan LEAF!

Baptisée LEAF AT-EV, la voiture qui sera pilotée par Chris Ramsey cet été, a été légèrement modifiée pour supporter ce dur traitement. La Nissan LEAF Acenta conserve sa motorisation d’origine, elle qui donne à la petite voiture une autonomie théorique de 250 km sur une seule charge. Le communiqué mentionne tout de même que des modifications ont été apportées pour les portions éloignées de ce périple. Après tout, l’équipage aura besoin de support électrique pour arriver à destination.

Comme vous pouvez le remarquer sur les photos officielles, la Nissan LEAF AT-EV reçoit des jantes Speedline enveloppées par des pneumatiques étroites et plus agressives. Le dessous de la caisse a lui aussi été équipé de plaques protectrices, tandis qu’un support sur le toit pallie au manque d’espace dans le coffre. Ce dernier a également des phares auxiliaires au devant, ce qui ne devrait pas nuire lors des manches nocturnes.

Le principal intéressé compte recharger sa voiture à des stations de recharge rapide tout au long de son parcours, tandis qu’un système de recharge 240V fait également partie de l’équipement de son bolide. Autrement, son périple serait interminable, la Nissan LEAF ayant besoin d’une douzaine d’heures pour recharger complètement ses batteries à l’aide d’une connexion ordinaire.

L’événement qui aura lieu cet été ne met pas l’emphase sur les temps de passage et sur la vitesse. Il s’agit carrément d’une aventure, le seul but étant de compléter l’épreuve. Et avec cette distance et la route située dans des endroits perdus de notre planète, Chris Ramsey a tout un défi devant lui, surtout avec le facteur électrique qui l’obligera à arrêter souvent.