Lynk & Co, la nouvelle marque du constructeur chinois Geely, propriétaire de Volvo Cars, amorcera bientôt la commercialisation de ses produits. Son premier modèle de série, un utilitaire compact appelé simplement « 01 », et une voiture-concept baptisée « 03 » ont été présentés à la presse hier à Shanghai, en Chine. Ce dévoilement devance l’avant-première du salon Auto Shanghai, qui débute le 19 avril.

La vente du Lynk 01 doit débuter en Chine au cours du dernier trimestre de cette année. Ensuite, les produits de cette marque feront leur apparition en Europe et aux États-Unis, en 2019, puis au Canada, d’ici 2020. C’est ce que nous a appris le porte-parole européen de la marque, le Britannique James Andrew.

Lynk & Co, c’est plus que de nouveaux véhicules. C’est avant tout un nouveau modèle de gestion pour leur commercialisation. Sur le marché chinois, par exemple, cette marque offrira des services de vente en ligne et la livraison à domicile de ses produits.

De plus, ces véhicules seront assortis d’un programme de garanties à vie et d’une connectivité sans frais. Ils pourront même être obtenus sur la base d’abonnements, à la manière des forfaits qui sont offerts par les entreprises de téléphonie cellulaire.

Voilà ce qu’a annoncé le Belge Alain Visser, vice-président principal de Lynk & Co, dans un communiqué publié à l’occasion du double dévoilement d’hier. Ce vétéran de l’industrie, qui a travaillé successivement pour Ford, Opel/Vauxhall et Volvo, est aujourd’hui le grand patron du Marketing, des Ventes, du Service après-vente et des Relations publiques pour la nouvelle marque de Geely.

Lynk & Co a également mis au point une application de covoiturage qui sera intégrée au Lynk 01. Elle permettra à ses propriétaires de faire du transport de personnes à leurs heures, ce qui en fera des concurrents des entreprises traditionnelles de taxi, mais aussi des entreprises de covoiturage comme Uber !

Le Lynk 01 avait été dévoilé en octobre dernier lors de conférences de presse organisées à Berlin, en Allemagne, et à Göteborg, en Suède.

Son constructeur compte l’offrir avec un choix de motorisations : un moteur électrique, un 3-cylindres de 1,5 L développant environ 180 ch, une motorisation hybride utilisant ce tricylindre et livrant environ 220 ch, et un 4-cylindres turbo de 2,0 L produisant 240 ch.

Les moteurs atmosphériques seront jumelés à une boîte de vitesses automatique à 7 rapports et double embrayage mise au point par la société sino-suédoise CEVT (China Euro Vehicle Technology AB), une filiale de Geely fondée à Göteborg, en Suède, pour développer diverses technologies devant servir aux produits Geely, Lynk & Co, Volvo et London Taxi.

Rappelons, par ailleurs, que le Lynk 01 partagera la plateforme et divers éléments mécaniques du Volvo XC40, un nouvel utilitaire plus petit que le XC60 qui devrait être dévoilé d’ici l’automne prochain.

Quant à la Lynk 03, elle préfigure la première berline de la marque.