Ce communiqué, rempli de bonnes nouvelles, dit tout et rien à la fois.

En substance, il raconte à quel point la compagnie a été novatrice au fil des décennies (on ne s’attend à rien de moins que cela!) et fait le point sur la situation en regard de son approche vis-à-vis l’électrification.

On rappelle l’existence du Ford Escape hybride, qu’on a déjà oublié collectivement, et on met l’emphase sur l’arrivée prochaine de versions hybrides des deux modèles phares de l’entreprise: la camionnette F-150 et la Ford Mustang.

Jusque-là, ça va.

Au cours des prochaines années, Ford nous remémore que chaque nouveau produit qu’il offrira chez nous (uniquement des VUS à l’exception de la Mustang, rappelons-le) sera livrable en version hybride ou hybride enfichable.

HeapMedia482102

La firme à l’ovale bleu mettra alors à profit une plus récente technologie en matière d’hybridité, qu’elle décrit comme plus efficace et moins coûteuse. Ce qui, on le devine, s’avérera positif pour le consommateur, monétairement parlant.

Puis, une offensive orientée autour de propositions purement électriques sera enclenchée. C’est là que les choses pourraient devenir palpitantes, surtout que dès 2020, la compagnie nous promet un VUS électrique de performance.

Le genre qui laisserait dans son rétroviseur l’Escape hybride d’hier, si vous voyez ce qu’on veut dire.

Son autonomie serait de 480 kilomètres, une liberté qui commence à être vraiment intéressante. Ford décrit ce futur nouveau-venu comme le premier d’une série de cadeaux offerts aux acheteurs, le genre qui va transformer leur façon de percevoir les véhicules électriques.

Là, le constructeur y va fort avec les fleurs qu’il se lance. Tesla, en fait, a déjà changé la vision des consommateurs en la matière, ne l’oublions pas.

HeapMedia485406

Cependant, lorsque Ford fait mention d’un VUS axé sur la performance, c’est là que ça suscite l’intérêt. Que nous réserve-t-on, en fait ?

Évidemment, chez Ford du Canada, la directrice des relations avec les médias, Christine Hollander, s’est contentée d’expliquer que tout ce que la compagnie peut nous dire à ce moment-ci apparaît dans le communiqué. Le contraire nous aurait surpris.

Ça nous oblige donc à extrapoler un tantinet.

Lorsque le retour du Ford Bronco a été annoncé, souvenons-nous que Ford faisait aussi référence à un autre petit VUS qui serait appelé à faire ses débuts immédiatement après. On nous avait même présenté une image de celui-ci, image qui est revenue à la une avec le communiqué émis aujourd’hui par l’entrepris:

HeapMedia487500

Ce cliché nous montre un faciès au style résolument sportif. Ça pourrait donc être lui, le cadeau.

Est-ce que Ford nous préparerait un grand coup comme il l’avait fait en 1964 avec le lancement de la Mustang ? Celle-ci avait redéfini les normes dans l’univers de la voiture sport. On peut se demander si le VUS électrique de taille sous-compacte attendu pour 2020 n’aura pas un peu la même mission.

Si c’est le cas, c’est le consommateur qui en sortira gagnant. Tout n’est que pure spéculation à ce moment-ci, bien entendu, mais ça fait partie du plaisir.

On ne peut qu’espérer… et souhaiter que Ford ne nous déçoive pas avec un VUS sans saveur et vieillot – à la EcoSport.