C’était la deuxième fois cette année que les ventes du RAV4 devançaient celles de la Camry au cours d’un mois donné. Cela confirme la tendance que l’on peut observer partout à travers l’industrie, c’est-à-dire que la vente de VUS et de camionnettes dépasse largement celle de voitures.

Tout cela se déroule dans un contexte de ventes record chez nos voisins du sud. L’an dernier, ce sont 17,5 millions d’unités qui ont été écoulées, un chiffre qui n’avait jamais été atteint. Cette croissance est en partie due à la reprise économique que l’on connaît depuis la fin de la crise économique déclenchée en 2008. Cette croissance sert le marché du VUS et de la camionnette, au détriment de la voiture conventionnelle.

L’an dernier, 60 % des véhicules vendus appartenaient aux catégories des VUS et des camionnettes. Depuis le début de la présente année, cette proportion s’établit à 63 %. En 2012, seulement 30 % des ventes étaient consacrées aux VUS et camionnettes.

Les bas prix de l’essence ont grandement contribué à ce changement d’habitude des consommateurs.

Voilà pourquoi la Toyota Camry est en train de céder sa place au RAV4. Heureusement pour Toyota, tout cela se fait à l’interne. D’ailleurs, le constructeur a investi massivement au cours des dernières années afin de moderniser certaines de ses usines, question de leur donner la flexibilité nécessaire pour produire plus de VUS que de voitures, au besoin.

Note intéressante, la Camry a occupé le quatrième rang au chapitre des ventes de véhicules l’an dernier aux États-Unis. Devant elle, les camionnettes des trois grands constructeurs américains, Ford, GM et Ram.