Le grand utilitaire de Volkswagen ne s’appellera plus Touareg, du moins pas pour les automobilistes nord-américains. Le constructeur allemand a choisi Atlas pour désigner son remplaçant. C’est ce que nous apprend l’hebdomadaire allemand Automobilwoche dans une publication récente.

Nos voisins étatsuniens pourront enfin cesser de se lamenter des difficultés qu’ils avaient à prononcer le nom Touareg ! Mais encore, parions que dans certaines régions des États-Unis (celles du sud-est, entre autres), la prononciation du nom Atlas donnera lieu à des tournures sonores spectaculaires…

Quoi qu’il en soit, l’Atlas (appellation empruntée à un massif montagneux d’Afrique du Nord, mais aussi à la mythologie grecque) sera plus volumineux que le Touareg qu’il remplace. Il mesure 5 m de long, environ 2 m de large et son empattement atteint 3 m. Le Touareg, lui, fait 4,8 m de long, 2 m de large et son empattement mesure 2,9 m. L’habitacle de l’Atlas pourra d’ailleurs accueillir sept personnes. Celui du Touareg n’avait que 5 places.

D’après une vidéo promotionnelle produite par Volkswagen (ci-dessous), le 14 septembre dernier, deux moteurs seront proposés : un 4-cylindres suralimenté de 2,0 L de 238 ch et un V6 atmosphérique de 3,6 L qui développe 280 ch (le moteur de l’actuel Touareg). Ces deux moteurs seront jumelés à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports.

Avec l’Atlas, Volkswagen ciblera les acheteurs d’utilitaires de taille moyenne à 7 places, un créneau dominé, au Canada, par (dans l’ordre) le Kia Sorento, le Ford Explorer, le Toyota Highlander, le Nissan Pathfinder et le Honda Pilot.

Ce nouveau venu sera assemblé à l’usine Volkswagen de Chattanooga, au Tennessee. Une usine qui produit déjà les berlines Passat destinées aux marchés d’Amérique du Nord. La production de l’Atlas y débutera au courant du printemps prochain.

Cet utilitaire sera d’ailleurs le premier véhicule assemblé par Volkswagen aux États-Unis avec une plateforme de type MQB (pour Modularer Querbaukasten en allemand, ou plateforme modulaire transversale).

Bien que l’Atlas soit réservé au marché nord-américain, les automobilistes européens ne seront pas en reste. Pour répondes à leurs attentes, Volkswagen lancera sous peu une version allongée à 7 places du nouveau Tiguan (qui n’a toujours pas atteint nos rives), de même qu’une nouvelle génération de Touareg, qui restera l’apanage des Européens.

L’Atlas sera dévoilé à la fin d’octobre en Californie, lors d’un événement réservé à la presse. Il sera ensuite montré au public pour la première fois dans le cadre du Salon de l’auto de Los Angeles, qui ouvre ses portes le 18 novembre prochain.

Fait à noter, si l’appellation Atlas vous paraissait familière, c’est parce que Ford l’a utilisée en 2013. Elle désignait alors un concept annonçant sa nouvelle génération de camionnette de la Série F.