La marque Volkswagen est en pleine mutation par les temps qui courent. Non seulement l’effet postscandale TDI se fait encore sentir avec le virage électrique annoncé, mais il y a aussi ce réalignement des véhicules à caractère utilitaire.

Comme vous avez pu le constater au cours des derniers mois, le constructeur a décidé de s’aligner aux côtés des autres VUS à trois rangées de sièges avec l’Atlas, un gros pachyderme qui plaît déjà à nos voisins du Sud. Le Tiguan 2.0, fraîchement débarqué sur nos routes, est lui aussi plus long et logeable que son prédécesseur. Puis, il y a le T-Roc, un micro-VUS qui n’est pas encore destiné à notre territoire, sans oublier les futurs VUS électriques (I.D.Crozz et I.D.Buzz) qui seront commercialisés d’ici 2022.

Mais qu’advient-il du premier VUS de la marque, le Touareg? Sa distribution chez nous est pour le moment mise en veilleuse – à cause de l’introduction de l’Atlas et du nouveau Tiguan –, mais soyez rassurés : Volkswagen n’a pas l’intention d’annuler le modèle pour autant.

C’est le grand manitou de Volkswagen, Herbert Diess qui l’a confirmé, lui qui a également tenu à dire que le Touareg 3.0 serait dévoilé avant la fin de 2017, le début de la production de ce nouveau modèle étant également prévu avant Noël.
Sans surprise, le nouveau modèle reprendra le langage introduit par ses deux pairs. Bref, le prototype T-Prime GTE présenté l’an dernier donne une bonne idée de la suite des choses pour ce VUS plus traditionnel. Le Touareg révisé sera également basé sur une nouvelle plateforme, soit celle qui est déjà utilisée pour l’Audi Q7, le prochain Porsche Cayenne, le Bentley Bentayga et le très attendu Lamborghini Urus.

Pour cette refonte complète, Volkswagen a l’intention de viser plus haut, le Tiguan et l’Atlas étant deux modèles conçus pour séduire la masse. En effet, le Touareg aurait comme objectif d’enlever des ventes aux BMW X5, Volvo XC90 et Mercedes-Benz GLE de ce monde. Il faut donc d’attendre à un rehaussement de la qualité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur et, bien entendu, un prix en conséquence.

Il faut également prévoir une évolution sous le capot, le constructeur travaillant aussi à électrifier son robuste VUS.

Nous devrions en savoir plus cet automne à son sujet.