Le constructeur suédois Volvo Cars a annoncé aujourd’hui par voie de communiqué son intention d’offrir une forme de motorisation électrique dans chacune de ses gammes de produits, et ce dès 2019.

« Cette annonce marque la fin des véhicules alimentés uniquement par un moteur à combustion interne », affirme le président et chef de la direction de Volvo Cars, Håkan Samuelsson.

« Volvo Cars n’a pas caché son ambition de vendre un million de véhicules électrifiés d’ici à 2025. Ce n’était pas une déclaration à la légère. Voilà comment nous comptons nous y prendre », ajoute-t-il.

Cette annonce signifie qu’à compter de 2019, Volvo Cars, qui appartient au géant chinois Geely depuis 2010, offrira des véhicules hybrides ordinaires (qualifiés de « semihybrides à 48 V » par le constructeur), des hybrides rechargeables ou des modèles 100 % électriques dans chacune de ses gammes d’automobiles et d’utilitaires.

Le constructeur suédois annonce également le lancement de cinq nouveaux véhicules à propulsion électrique entre 2019 et 2021. Trois d’entre eux seront des produits Volvo destinés au grand public, alors que les deux autres seront des modèles construits par Polestar, la nouvelle division de véhicules de haute performance.

Contrairement à ce que laissent entendre certains titres ronflants qu’on peut lire dans la presse aujourd’hui, cette annonce ne signifie pas que Volvo cessera de produire et de vendre des moteurs thermiques et des véhicules qui les emploient en 2019.

Au contraire, les produits Volvo munis d’un moteur fonctionnant à l’essence ou au diesel seront toujours en production dans deux ans, et ce jusqu’à la fin de leur cycle de vie normal.

« Les modèles à combustion pure (NDLR : animés seulement par un moteur thermique) seront progressivement retirés du marché pour être remplacés par des modèles à combustion interne avec options d’électrification », précise le constructeur dans son communiqué.

Rappelons que d’autres constructeurs, comme Audi, Daimler et Volkswagen, ont déjà annoncé leur intention d’accroître l’électrification de leur gamme. Cependant, l’annonce de Volvo distingue ce constructeur parce qu’il deviendrait le premier à réaliser une forme d’électrification dans chacune de ses gammes de produits.

Audi, par exemple, a annoncé au salon Auto Shanghai, en avril dernier, qu’à partir de 2021 une version de chacune de ses « principales gammes de véhicules » offrira une forme d’électrification. Mercedes-Benz, pour sa part, doit lancer 10 nouveaux modèles électrifiés d’ici 2022, ce qui étendra l’électrification à une large part de sa gamme de produits.

Les férus d’histoire souriront en se rappelant que Volvo a présenté ses premiers prototypes d’autos électriques en 1977, dans la foulée du premier choc pétrolier survenu au début des années 70.

HeapMedia437425

Ces voiturettes urbaines biplaces avaient la même longueur qu’une Smart Fortwo, soit 2,68 m et leur moteur électrique de 9,5 kW autorisait une vitesse de point de 70 km/h. Les batteries au plomb permettaient de circuler tout au plus durant deux heures, après quoi leur recharge nécessitait une dizaine d’heures.