Volvo ajoute une troisième variante à sa gamme de grandes voitures de luxe: après la berline S90 et la familiale V90, voici la Volvo V90 Cross Country. Cette seconde familiale à quatre roues motrices, qui se distingue par une garde au sol surélevée, prendra le relais de la Volvo XC70, affirme le constructeur suédois.

«Pour beaucoup, “Cross Country” est devenu indissociable de Volvo. Voiture tous chemins offrant sécurité, confort et performance, la V90 Cross Country n’en conserve pas moins l’élégance de la familiale V90», explique dans un communiqué Håkan Samuelsson, président et chef de la direction de Volvo Car Group.

Lancée en 1996, la Volvo XC70 a été le premier modèle d’une gamme de voitures à quatre roues motrices désignées aujourd’hui par l’appellation Cross Country. Malgré son âge évident, la XC70 suscite toujours de l’attrait. En 2015, Volvo en a produit un peu plus de 30 000 pour le marché mondial.

Avec sa nouvelle Volvo V90 Cross Country, le constructeur suédois cible une clientèle plus nantie: ces acheteurs intéressés par des modèles comme, par exemple, l’Audi A6 Allroad. Cette nouvelle V90 servira également d’alternative aux gros utilitaires que certains acheteurs abhorrent.

À l’instar de l’allemande Allroad, la V90 Cross Country a une garde au sol plus élevée que la familiale V90 ordinaire: avec un gain de 65 mm, elle passe de 153 à 218 mm. Cela doit lui donner de meilleurs angles d’attaque et de fuite, question de faciliter ses déplacements sur des routes peu carrossables.

HeapMedia395892

Contrairement à l’Audi, cependant, la Volvo partagera la transmission intégrale des S90 et V90, un système réactif qui, en conditions normales, n’entraîne que les roues avant. Cependant, dès qu’une perte d’adhérence est détectée, jusqu’à 50 % du couple moteur peut être transmis aux roues arrière presque instantanément.

Sans donner trop de détails, le constructeur promet une construction robuste mariée à un intérieur luxueux dont la dotation pourra comprendre plusieurs dispositifs de connectivité et de divertissement, notamment une chaîne audio haut de gamme de Bowers & Wilkins.

On souhaite visiblement garder quelques primeurs pour le dévoilement de cette nouveauté, qui aura lieu au Salon de l’auto de Los Angeles, en novembre prochain.

En effet, le constructeur n’a pas révélé quel moteur animera la V90 Cross Country en Amérique du Nord. Parions que ce sera le quatre cylindres T6 suralimenté (à compresseur et turbocompresseur) de 2,0 litres, qui livre 316 chevaux et 295 lb-pi de couple dans la berline S90 2017.

En revanche, Volvo Canada a déjà annoncé le prix de base de cette nouveauté: 61 900$. C’est 5 000$ de plus que le prix d’une berline S90 (56 900$).

Reste à voir, maintenant, à quel prix la familiale V90 ordinaire, elle, sera offerte. Cette familiale à garde au sol basse fera son entrée chez les concessionnaires de la marque, tout comme la Cross Country, durant le premier trimestre de 2017.

Le prix de la V90 Cross Country porte à réflexion, puisqu’il engendre un écart considérable avec la XC70, dont la version 2016 est offerte à partir de 45 500$. Or, qualifier la V60 Cross Country de successeure de la XC70 serait plus logique, puisqu’elle est offerte à partir de 44 550$.

Une affirmation que certains puristes de la marque apprécieront sans doute peu…

À l’instar de la berline S90 et de la familiale V90, la V90 Cross Country sera assemblée à l’usine de Volvo Cars à Torslanda, en Suède.