Le Subaru Forester 2019 introduit la cinquième génération d’un des modèles les plus populaires de la marque en Amérique en misant sur un intérieur plus spacieux, une mécanique plus puissante et une silhouette plus affirmée. Ce nouvel utilitaire de taille moyenne a été dévoilé en première mondiale aujourd’hui au Salon de l’auto de New York.

D’un point de vue esthétique, ses formes rappellent indéniablement le modèle qu’il remplace et c’est dans les détails qu’on reconnaît l’évolution. La partie avant, par exemple, s’harmonise avec le style de l’Ascent, le nouveau VUS à 7 places de la marque, alors que les flancs plus sculptés mettent désormais l’accent sur des lignes courbes prononcées plutôt que linéaires.

Ce Forester est le troisième modèle de la marque qui adopte la nouvelle plateforme « globale », après l’Impreza et la Crosstrek; une plateforme qui servira bientôt à l’essentiel des produits Subaru.

Cette nouvelle architecture n’a toutefois pas changé de manière radicale ses dimensions. La généreuse garde au sol de 220 mm demeure inchangée, alors que l’empattement du châssis n’allonge que de 30 mm, en passant de 2 640 à 2 670 mm. Ce gain procure néanmoins 36 mm additionnels de dégagement au niveau des jambes pour les occupants des places arrière.

HeapMedia483694

Le constructeur annonce aussi de légers gains d’espace au niveau de la tête, des épaules et des hanches, de même qu’une ouverture plus ample pour les portières arrière, une amélioration signifiant qu’il sera maintenant plus facile d’asseoir le benjamin de la famille dans son siège d’appoint.

Le volume utile du coffre augmente aussi légèrement. Lorsque les dossiers asymétriques (60/40) de la banquette arrière sont repliés, il atteint 2 154 L plutôt que 2 115 L, une cote qui était déjà parmi les meilleures pour ce type de VUS. Le constructeur précise, en outre, que le système d’ouverture assisté du hayon offert parmi les options lui permettra de s’ouvrir et de se refermer plus rapidement.

Côté mécanique, on assiste aussi à une révolution plutôt tranquille. Une version améliorée du 4-cylindres « Boxer » de 2,5 L à injection directe livre 182 ch et 176 lb-pi de couple, ce qui représente des gains de 12 ch et 2 lb-pi.

Ce moteur, qui a maintenant un dispositif d’arrêt-démarrage automatique au ralenti, est jumelé à une boîte de vitesses automatique à variation continue Lineartronic dont le mode manuel à 7 rapports. Quant à la transmission intégrale en prise constante, elle fait naturellement partie de la dotation de série. Après tout, il s’agit d’un produit Subaru !

Tous les modèles de la gamme ont un système Si-Drive permettant au conducteur de choisir parmi trois modes de conduite différents : Intelligent, Sport et Sport #. À cela s’ajoute le système X-Mode, qui modifie les paramètres du moteur, de la boîte de vitesse, de la transmission intégrale et des freins afin d’optimiser l’adhérence sur une surface glissante ou une pente abrupte.

Parmi les options de ce véhicule, on dénote aussi une nouvelle variante du système X-Mode qui a deux modes — Snow/Dirt et Deep Snow/Mud — pour donner plus de latitude au conducteur dans des conditions routières difficiles.

Fait à noter, lors du dévoilement de ce nouveau Forester, le constructeur n’a rien dit au sujet d’une éventuelle version sport qui utiliserait un moteur turbo de 2,0 L.

HeapMedia483693

À l’intérieur, on découvre un tableau de bord redessiné. Selon la version, le système d’infodivertissement, qui incorpore les systèmes CarPlay d’Apple et Android Auto, a un écran tactile de 6,5 ou 8 po. De plus, un nouveau système appelé DriverFocus est proposé parmi les options. Servant à détecter un manque d’attention ou un état de somnolence chez le conducteur, il s’ajoute à la panoplie de dispositifs d’aide à la conduite que réunissait déjà l’ensemble EyeSight, que propose toujours Subaru.

Notons, enfin, que deux nouvelles teintes font leur apparition au nuancier : le Vert Jasper métallisé et le Bleu horizon nacré.

Le Forester 2019 sera en vente au Canada en octobre ou en novembre prochain.

Avec un véhicule aussi important que le Forester, on ne badine pas.

Pour maintenir sa popularité, on se limite à étoffer sa dotation en lui ajoutant des accessoires à la mode et on retouche légèrement ses formes sans trop les changer, pour ne pas le rendre méconnaissable aux yeux d’un nombre grandissant d’acheteurs.

On maintient aussi ses performances et ses qualités dynamiques, c’est sûr. Or, voilà exactement ce que les stratèges de Subaru ont choisi de faire.

Parions qu’avec les améliorations dont il bénéficie, cet utilitaire va demeurer à peu près aussi populaire qu’il l’a été au cours des dernières années.

HeapMedia483688