Le Toyota RAV4 2019, modèle qui inaugure la cinquième génération de ce populaire utilitaire compact, adopte une nouvelle apparence costaude qui tranche avec le style plutôt sobre du modèle antérieur. Cette nouveauté fait ses débuts aujourd’hui dans le cadre du Salon de l’automobile de New York.

Qualifié par certains de mini 4Runner, le nouveau RAV4 reprend largement les traits du véhicule-concept FT-AC dévoilé par Toyota au Salon de Los Angeles, en novembre dernier.

Ces formes qui semblent massives s’avèrent néanmoins trompeuses comme le révèlent les rares dimensions dévoilées par le constructeur aujourd’hui.

En effet, le nouveau RAV4 est 5 mm plus court et plus bas, et 10 mm plus long. De plus, son empattement n’allonge que de 30 mm, alors que la garde au sol gagne une dizaine de millimètres. C’est tout.

Le constructeur attribue toutefois une rigidité accrue, de 57 %, à la nouvelle plateforme TNGA (pour Toyota New Global Architecture) que le RAV4 partage avec le Toyota CH-R et le Lexus UX.
.

Comme le modèle qu’il remplace, le nouveau RAV4 dispose d’une suspension indépendante aux quatre roues, avec un système multibras à l’arrière. Par contre, sa version Limited a maintenant des roues en alliage de 19 po plutôt que 18, une première pour cet utilitaire.

Pour ce qui est des groupes motopropulseurs, le 4-cylindres à essence de 2,5 L est de retour. Le constructeur nippon l’a toutefois jumelé à une boîte de vitesses automatique qui a 8 rapports au lieu de 6.

Le groupe motopropulseur hybride (essence/électrique), pour sa part, dispose toujours d’une boîte automatique à variation continue. C’est d’ailleurs le RAV4 XSE hybride qui, bénéficiant d’une suspension à réglages sport, deviendra le modèle de la gamme dédié aux amateurs de conduite sportive. On le reconnaîtra à la peinture deux tons de sa carrosserie. Le constructeur s’est toutefois gardé de révéler les données techniques relatives aux deux groupes motopropulseurs.

Par ailleurs, la gamme de cet utilitaire compact comprendra de nouveau une version au tempérament de baroudeur appelée RAV4 Trail (Adventure aux États-Unis). Cette variante, qui avait fait ses débuts au Salon de l’auto de Chicago, en février 2017, se distinguera par le design particulier de sa calandre, des encadrements d’antibrouillards et de ses roues.

Parmi trois types de transmissions intégrales réactives qui seront proposés par le constructeur, le RAV4 Trail et le modèle Limited à moteur thermique partageront un nouveau système à répartition dynamique du couple. Conçu pour transmettre jusqu’à 50 % du couple moteur aux roues arrière, et même à une seule de ces deux roues si nécessaire, il est doté d’un dispositif de débrayage des arbres d’entraînement des roues arrière permettant d’optimiser la consommation de carburant en conduite normale.

Les RAV4 hybrides à quatre roues motrices, pour leur part, auront une version améliorée du système AWD-i (pour All-Wheel Drive with Intelligence), qui entraînera les roues arrière électriquement avec 30 % plus de couple.

Pour les RAV4 à moteur thermique moins chers qui ont quatre roues motrices, enfin, Toyota aura recours à un système réactif sans le dispositif de répartition dynamique du couple.

HeapMedia483481

L’intérieur repensé procure, selon le constructeur, plus de dégagement au niveau des épaules et des jambes pour les occupants de la banquette arrière. En outre, cette dernière dispose toujours de dossiers escamotables asymétriques (60/40) qui permettent de moduler le volume utile du coffre (cote que le constructeur s’est abstenu de transmettre).

Tous les RAV4 2019 ont une chaîne audio avec écran tactile de 7 ou 8 po, selon le modèle, dotée du système Entune 3.0 intégrant CarPlay d’Apple. De plus, la caméra arrière affiche désormais les images qu’elle capte sur un écran pleine largeur intégrée au rétroviseur.

Le constructeur a aussi prévu un ensemble de dispositifs d’aide à la conduite de série comprenant, entre autres, un système « précollision » apte à détecter les piétons, un régulateur de vitesse adaptatif et un système de détection du louvoiement.

Le RAV4 revêt une grande importance pour Toyota sur le marché automobile canadien. En 2017, il a été l’utilitaire compact le plus vendu au pays, devançant le Honda CR-V par tout juste 451 véhicules (50 894 RAV4 contre 50 443 CR-V).

Il a également été le produit Toyota le plus vendu, là encore par une mince différence de 562 exemplaires qui a relégué la Corolla au second rang. Enfin, le RAV4 s’est classé à la sixième place du palmarès national des ventes, tous modèles confondus.

Assemblé à l’usine Toyota de Cambridge, en Ontario, les RAV4 2019 à moteur thermique seront en vente au Canada d’ici la fin de 2018. Pour la première fois chez Toyota (mais pas chez Lexus), la variante essence/électricité sera elle aussi assemblée en Ontario: ces Toyota RAV4 hybrides débarqueront chez les concessionnaires au début de 2019.

HeapMedia483477

Le Toyota RAV4 2019 est moins nouveau qu’on ne le pense. Sa forme change radicalement, au point de faire oublier le modèle actuel, mais ses dimensions restent essentiellement les mêmes.

D’ailleurs, on comprend mieux maintenant pourquoi Toyota n’avait transmis aucune donnée technique relative à son prototype FT-AC, en novembre dernier. Le constructeur ne voulait pas dévoiler son jeu trop tôt !

HeapMedia483488

Du côté des groupes motopropulseurs, deux nouveautés sont dignes de mention: la nouvelle boîte automatique à 8 rapports et la transmission intégrale à variateur dynamique du couple, des systèmes qui devraient avoir un impact favorable sur la conduite de ce véhicule.

Un véhicule, d’ailleurs, qui conserve le côté polyvalent et pratique de son habitacle. En somme, on a renouvelé l’enveloppe de manière attrayante sans toutefois trop changer l’intérieur. Voilà une formule assurément gagnante pour un modèle déjà bien-aimé.