Le Salon de Genève est, pour plusieurs, l’endroit rêvé pour jeter son dévolu sur les créations exotiques les plus désirables – ou désirées – de la Terre. Même Toyota l’a compris: le constructeur a fait patienter les admirateurs de la Toyota Supra jusqu’à l’ouverture de l’événement ce matin, dans la métropole suisse.

Toutefois, en arrière-plan, le constructeur nippon avait une autre nouveauté à montrer à la planète automobile: la Toyota Auris 2019.

Quel est le rapport avec notre continent, me direz-vous? Jusqu’ici, aucun. Mais quand on lit entre les lignes, il est possible que cette voiture compacte à hayon soit un avant-goût de la prochaine Corolla iM.

Euh… vous saviez que la berline avait une sœur «hatchback» issue de la défunte division Scion, n’est-ce pas?

HeapMedia482737

Le modèle actuellement vendu au Canada partage beaucoup de composantes avec la Toyota Corolla quatre portes, à l’exception d’une chose: sa plateforme. En effet, le squelette sur lequel repose la Corolla iM cinq portes est celui d’une Toyota Auris européenne – non celui de «notre» berline.

Justement, à la présentation de la nouvelle Toyota Auris 2019 au salon suisse, ce matin aux petites heures, le constructeur a parlé du moteur de base, un petit bloc turbocompressé de 1,2 litre, mais il a aussi discouru de deux options hybrides: l’une de 122 chevaux (1,8 litre) et l’autre de 180 chevaux (2,0 litres). Des mécaniques destinées au Vieux Continent… pour le moment!

Il a également été question de la nouvelle plateforme TNGA, qui prend déjà place sous le récent utilitaire sous-compact Toyota CH-R, notamment. Rappelons que cette architecture a été élaborée pour tous les marchés; il est donc fort possible que la prochaine Corolla – et même la Corolla iM – reprenne cette fameuse plateforme.

Voilà donc un premier indice!

HeapMedia482740

À la vue de cette nouvelle Toyota Auris 2019 dévoilée à Genève, nous avons contacté le département des relations publiques de Toyota Canada pour en savoir un peu plus sur la prochaine Corolla iM.

La réponse de la division canadienne a été claire: «Pas de commentaire sur ce modèle, mais vous en saurez plus à la fin du mois de mars».

Qu’y a-t-il à la fin du mois de mars? Le Salon de New York, bien sûr, dernier grand rendez-vous avant l’été mais, surtout, dernière chance pour les constructeurs de montrer leurs nouveautés nord-américaines avant le salon de Los Angeles, en novembre.

Et voilà le deuxième indice!

Verra-t-on la nouvelle génération de Corolla iM dans la Grosse Pomme? Poser la question, c’est un peu y répondre. À moins que…

À moins que les stratèges de la marque ne songent déjà à un autre nom pour ramener les consommateurs dans les salles de montre nord-américaines. Pourquoi pas la Toyota Matrix? Avant son annulation en 2014, cette sympathique compacte avait le vent dans les voiles, au Canada du moins.

HeapMedia337863

Si l’actuelle Corolla iM est en service chez nous depuis 2015 seulement, elle l’est sous cette forme depuis 2012 en Europe. Elle avait donc besoin d’une refonte complète.

Mais… pareille refonte ne ferait pas non plus de tort de ce côté-ci de l’Atlantique, d’autant que plusieurs rivales se sont renouvelées ces derniers mois. Voilà donc notre troisième indice.

Concluons sur le quatrième et dernier indice: même si le design automobile est un élément tout à fait personnel, il faut l’avouer, la silhouette de cette Toyota Auris renouvelée est plus éclatée que celle du modèle sortant.

On verra bien de quoi il en retournera à New York les 28 et 29 mars prochains!

Lisez ici notre essai de la Scion iM 2016.