Maintenant que l’hiver est bel et bien derrière nous, on peut ranger la pelle à neige dans le cabanon et sortir boyau d’arrosage, chaise de patio et petit chien en plâtre.

C’est aussi le temps du proverbial nettoyage printanier, ce qui devrait inclure votre automobile, surtout si vous ne pouvez vous rappeler de sa couleur originale, tant l’hiver a fait des dégâts sur sa carrosserie.

Bref, c’est le temps de sortir le jet à pression.

C’est probablement le moyen le plus rapide, le plus efficace et le plus pratique pour nettoyer l’extérieur de son véhicule (ce n’est pas recommandé pour l’habitacle, cela va sans dire). Sauf qu’il y a tout de même le risque d’endommager la peinture ou même les composants électriques.

Voici donc les étapes et les conseils à suivre pour bien faire le travail.

  • Un nettoyeur à pression domestique. La plupart des jets à pression électrique font parfaitement l’affaire, ceux fonctionnant à l’essence étant probablement inutilement puissants et odorants. Vous voulez une pression de 2000 PSI et un débit de 12 litres par minute.
  • Un embout qui concentre le jet en un motif pas trop long. Un embout rotatif va éliminer la saleté plus rapidement.
  • Le détergent approprié pour votre appareil. Le savon à vaisselle et le détergent à lessive ne sont pas recommandés pour laver une voiture.
  • Une journée fraîche. Si la carrosserie est fraîche, le résultat sera meilleur. S’il fait beau et chaud, aspergez la voiture d’eau froide pour la refroidir.
  • De l’eau chaude. L’eau chaude élimine plus facilement les saletés graisseuses. Si possible, utilisez de l’eau douce.

Préparez votre appareil à pression en branchant le boyau d’arrosage et le fil d’alimentation. Installez l’embout et appuyez sur la gâchette afin d’éliminer toute les bulles d’air dans l’appareil.

Une fois que le jet d’eau est constant, allumez l’appareil et vaporisez une surface loin de l’auto pour avoir une idée de la pression obtenue.

Rincez la voiture. N’utilisez que de l’eau afin d’éliminer les saletés collées à sa carrosserie, sans trop vous approcher de la surface : le jet ne doit jamais être à moins de 20 centimètres de distance, sinon ça pourrait abimer la voiture. À un rythme égal, allez-y par petites surfaces.

Appliquez le détergent. Diluez-le et ajoutez-le au réservoir de votre appareil à pression. Vaporisez ensuite le tout sur l’auto à faible pression, mais ne laissez pas la mousse sécher.

Rincez à nouveau pour enlever le détergent, en n’utilisant que de l’eau.

Séchez au chamois.

Un jet pressurisé peut endommager les pneus et la peinture écaillée. Faites attention aux retouches, où la peinture peut décoller si vous mettez trop de pression.

N’envoyez pas le jet sur le flanc des pneus plus de quelques secondes à la fois, sinon ils pourraient en sortir abimés. Si vous n’avez pas d’appareil à pression, un boyau d’arrosage et un embout à pression feront aussi l’affaire.

Les jets à pression utilisent toutefois moins d’eau que les boyaux d’arrosage sans pression.