Vous pouvez vous procurer un support de toit auprès de votre concessionnaire, ce qui facilitera grandement votre magasinage, puisque les modèles offerts sont spécialement conçus pour votre modèle ou, à tout le moins, pour votre marque de véhicule.

Mais vous pouvez également magasiner chez des magasins spécialisés ou de sport. Et pour tirer meilleur parti des experts qui voudront vous aider, il vous faudra fournir les spécifications de votre véhicule;

  • jusqu’à combien de kilos son pavillon peut-il supporter?
  • acceptera-t-il les longs objets, comme les canots ou autres embarcations qui, nécessairement, dépasseront les plus courtes silhouettes de voitures?
  • Évidemment, on oublie toute intention de support de toit pour les décapotables, même celles à toit rigide; pour ces bagnoles, songez plutôt à un support au coffre. Quoique…

HeapMedia367637

Parmi les marques connues de supports de toit, on note SportRack, Thule, Yakima… Visitez leur site Internet où – quelle belle initiative – l’on peut rapidement remplir des formulaires électroniques ciblant les bons produits en fonction de modèles et catégories automobiles précis.

Il faut savoir que même l’année de construction d’une auto peut contrarier vos plans, puisqu’il suffit d’une simple modification aux longerons de toit ou à l’aileron arrière pour tout chambouler.

Ah, cet aileron… Il peut vraiment venir compliquer les choses pour certains modèles, telles les voitures à hayon (hatchback). Qui veut payer pour du rangement extra sur le toit, mais sacrifier l’accès au coffre parce que l’aileron entre en conflit avec le nouveau support?

De façon généralisée, les compagnies offrent des adaptateurs spécifiques aux fixations situées le long des rigoles de toit. Sur ceux-ci, on installe ensuite des barres transversales, qui peuvent être d’acier ou d’aluminium et de plastique.

Certaines s’annoncent plus aérodynamiques, mais ne comptez pas là-dessus pour économiser beaucoup de carburant. Cela dit, vous en gaspillerez si vous vous promenez avec des articles au toit – alors ne le faites que lorsque c’est nécessaire.

HeapMedia367638

On peut certes utiliser les barres parallèles déjà fixées en permanence au véhicule et qui sont offertes de série ou en option par le constructeur, mais il n’est pas rare que ces barres installées en usine acceptent moins de charge que les produits spécialisés.

Les barres perpendiculaires peuvent accueillir une foule d’adaptateurs pour canots, kayaks, boîtes de transport, un déflecteur aérodynamique au haut du pare-brise et même une tente. Pour sécuriser le tout, il faut songer à des serrures spécifiques, à des chaînes ou à d’autres types de liens pour que le matériel transporté y reste attaché.

Il doit le demeurer pour la sécurité en route, mais aussi pour quand on laisse la voiture ainsi chargée, stationnée sans surveillance durant la nuit…

Si le toit du véhicule est passablement plus haut que la moyenne – ou si vous êtes passablement plus petit que la moyenne, vous risquez de trouver que c’est éreintant, de faire grimper au toit un gros vélo de descente, un long kayak et quoi encore.

Voyez avec les représentants les accessoires, telles des roulettes, qui peuvent permettre de faire glisser jusqu’au bord du toit ou optez pour des supports qui s’installent au coffre de votre voiture ou au hayon de votre utilitaire.

Les amateurs de canot ou de kayak peuvent se tourner vers le Hullavator de Thule, un système particulièrement efficace qui permet le chargement sur le côté du véhicule, et qui fait ensuite basculer jusqu’au sommet du pavillon. Mais l’accessoire n’accommode, pour près de 800$, qu’une embarcation…

HeapMedia367640