La Toyota Prius Hybride et le Toyota C-HR Hybride (une version du petit VUS non disponible sur notre marché) font l’objet d’un rappel de sécurité de la part du constructeur japonais: les véhicules d’année-modèle 2016 à 2018 présentent un risque d’incendie.

Les Toyota Prius C (la sous-compacte), Toyota Prius V (la familiale), de même que tous les autres modèles hybrides chez Toyota et Lexus, y compris le Toyota Rav4 Hybride et la Toyota Prius Prime (rechargeable) ne sont pas touchés, affirme le porte-parole de Toyota Canada, Michael Bouliane.

D’après ce qu’on peut lire dans le communiqué émis par Toyota Canada, il s’agit d’un problème qui provient du «faisceau de câblage du moteur connecté à l’unité de contrôle de la puissance hybride». Celui-ci, avec le temps, pourrait frotter contre le couvercle et s’user, provoquant un court-circuit. Ce dernier pourrait à son tour dégager de la chaleur et augmenter le risque d’incendie.

Toyota a affirmé avoir été mis au courant de ce problème en février dernier, lorsqu’un de ses véhicules vendu au Japon a émis de la fumée.

Mondialement, ce sont 1 026 000 véhicules hybrides qui sont rappelés, selon la répartition suivante:

  • 554 000 au Japon;
  • 219 000 en Europe;
  • 217 000 en Amérique du Nord, dont 7200 au Canada.

Pour les véhicules concernés par ce rappel, la procédure est simple: les concessionnaires Toyota vérifieront ledit faisceau de câblage du moteur. Si le fil est exposé, Toyota remplacera l’assemblage au complet pour y installer un faisceau neuf comprenant un manchon protecteur. Si le fil n’est pas exposé, un ruban protecteur sera installé. (NDLR: vive le bon vieux «duct tape»…)

Le tout, sans frais pour les clients, bien entendu.

HeapMedia480826

Ce n’est pas la première fois que le Toyota rappelle des véhicules de sa série hybride: en 2016, plus de 1,7 million d’exemplaires on été rappelés en raison de problèmes de coussins gonflables et de frein à main.

Plus largement, souvenons-nous que Toyota, à l’instar de la majorité des grands constructeurs automobiles, a également dû rappeler plus de 20 millions de véhicules dans les dernières années en raison du scandale des coussins gonflables explosifs Takata.

Sources: Toyota, CNN