Hyundai a appris à ses dépens ce que ça coûtait de ne pas émettre un rappel à temps. Le constructeur vient de recevoir une amende de 17,35 millions de dollars pour avoir volontairement retardé une campagne de rappel sur sa Genesis.

Les rappels aux États-Unis sont depuis quelques temps scrutés à la loupe et la NHTSA n’entend pas plaisanter avec ça. Hyundai était conscient d’un problème sur la berline Genesis et n’a pourtant pas lancé de rappel.

Le problème concerne le liquide de frein qui n’était apparemment pas le bon. Il pouvait donc y avoir des pertes de performance sur le système de freinage. Hyundai ne recense pas d’accident quant à ce défaut.

Malgré cela, la NHTSA a tout de même donné une amende 17,35 millions de dollars puisqu’il semblerait que le constructeur soit au courant de ce rappel depuis 2012. Les concessionnaires avaient été avisés du problème et on même pu effectuer le changement de liquide, mais les propriétaires de voitures concernées ne le savait pas.