Depuis deux décennies maintenant, l’American Council for an Energy-Efficient Economy (ACEEE) recense les véhicules à la plus faible empreinte environnementale. Autrement dit, les véhicules les plus écologiques.

En marge de cette opération annuelle, l’organisme américain à but non lucratif dédié à la promotion de l’efficacité énergétique recense également les véhicules à la plus forte empreinte environnementale. Autrement dit, les véhicules les plus polluants.

Non seulement l’analyse tient-elle compte des cotes de consommation et des émissions polluantes au tuyau d’échappement, mais elle mesure la pollution émise par la fabrication dudit véhicule, de même que celle qui émane lors de la production de son carburant.

Chaque polluant, qu’il soit contributeur de smog (les particules fines ou l’oxyde d’azote) ou contributeur à l’effet de serre, est pris en compte dans un bulletin «Vert» qui note de 0 à 100.

Les véhicules avec les plus basses notes sont évidemment les moins «environmentally friendly». Découvrez dans notre galerie-photos les 10 véhicules neufs en tête de palmarès pour leur pollution, dans l’ordre du pire au… plus pire encore. Notez la prédominance des modèles Mercedes-Benz et AMG

Pour ceux que ça intéresse, découvrez ici les 12 véhicules les plus écologiques pour l’année-modèle 2017.

Et pour plus de détails sur cette analyse de l’empreinte environnementale, visitez le site dédié greencars.org.

… il y a dix ans, la liste de l’ACEEE des plus véhicules les plus polluants énumérait les modèles suivants (le premier étant le plus polluant): Volkswagen Touareg TDI, Bugatti Veyron, Mercedes-Benz GL320 CDI, Jeep Grand Cherokee Diesel, Mercedes-Benz R320 CDI, Lamborghini Murcielago, Mercedes-Benz ML320 CDI, Mercedes-Benz G55 AMG, Hummer H2, GMC Yukon 2500, Bentley Azure, Bentley Arnage.

Cette fois, notez la prédominance des modèles diesel; à l’époque, on rêvait des nouvelles réglementations environnementales qui allaient, disait-on, se traduire par un carburant – et des véhicules diesel plus propres…