Pourtant, l’acheteur d’outre-mer était disposé à verser le prix demandé sans négocier (!). Il spécifiait cependant qu’il souhaitait payer par traite bancaire. Après quelques échanges de courriels qui ont éventuellement paru louches à notre vendeur, ce dernier a laissé tomber les pourparlers. 

Grand bien lui en pris puisqu’en fait de virement monétaire, il se serait plutôt fait… voler ses informations bancaires.

La fraude par Internet prend toutes sortes de formes et celle qui consiste à acheter une voiture à distance ouvre la porte à une arnaque en règle. La Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec (CCAQ) met d’ailleurs régulièrement ses membres en garde contre des propositions d’achats provenant de la Côte d’Ivoire. 

Ces propositions prennent la forme d’un courriel parsemé de fautes d’orthographe qui explique que «l’acheteur» souhaite transiger de bonne foi… et par virement bancaire.

Les voitures qui suscitent cet intérêt à l’étranger sont généralement des voitures de luxe pour lesquelles «l’acheteur» (qui se fait passer pour un médecin ou un homme d’affaires) n’en négocie pas le prix. 

Si des documents tels que des relevés d’emploi ou un permis de conduire sont présentés, ceux-ci ont toute apparence de validité.

À ce type de courriels, la règle d’or est de ne jamais, au grand jamais divulguer ses informations bancaires. La CCAQ va même plus loin en recommandant à ses concessionnaires membres d’ignorer totalement les offres de transferts en provenance d’autres pays. «En réalité, et dans la majorité des cas, ce sont là des tentatives de fraude envers nos entreprises,» dit Jean Cadoret, en charge des relations publiques.

À la GRC, on est au courant du procédé, mais on ne peut répertorier le nombre de cas soumis à l’attention des autorités policières. La porte-parole Carole Letang invite néanmoins les gens à porter plainte s’ils croient être l’objet d’une telle fraude par Internet en communiquant avec PhoneBusters, 1-888-495-8501 ou www.phonebusters.com.

Exemple de courriel frauduleux – fautes d’orthographe comprises…

Bonsoir Monsieur,J’ai reçu votre mail et le prix du véhicule me convient parfaitement. Je viens d’un entretiens avec mon conseillé financier cependant je tiens à vous informer que je réside en cote d’ivoire pour cause professionnel alors mon conseillé ma suggérer de conclure l’achat par virement bancaire.

Une fois la somme sur votre compte, la société de transite  *** se chargeras de récupéré le véhicule. Et donc je voudrais avoir votre accords pour ce mode de paiement afin de contacter ma banque pour conclure l’achat dès demain matin. Pour effectuer le virement, vous devez me faire parvenir les informations suivante:code BIC / code IBAN / nom du titulaire au compte / nom complet de votre banque / numéro de téléphone.

_Je vous enverrais une copie de ma carte d’identité suivit d’une promesse de vente de telle sorte que vous et moi puissions le plus clair possible dans cette transaction.
Merci._